La première échéance internationale des Bleus s’est déroulé à Rouen du 25 au 27 mai, et les protégées de Laurent Tillie se sont illustrés face à l’Iran, le Japon et l’Australie. 


Alors que certains joueurs viennent tout juste de terminer leur saison avec leur club, les voilà parti pour un nouveau périple, celui de la Volley-Ball Nations League.

Cette nouvelle compétition, qui vient remplacer la Ligue Mondiale a débuté le week-end dernier à la KindArena de Rouen devant un public venu nombreux et conquis par le jeu français. Vendredi soir, les bleus ont démarré de la meilleure des manières la compétition en dominant l’Iran (3-1, 25-20, 24-26, 25-20, 25-17). « Nous aurions pu nous épargner un set, nous nous sommes un peu endormis, mais c’est le premier match officiel, ce n’est pas très grave, l’important était de gagner, surtout chez nous et nous avons quand même eu l’impression de contrôler le match » souligne l’international français Earvin Ngapeth. 

Bis repetita, le samedi où les français sont parvenus à dominer le Japon tout en concédant un set (3-1, 25-16, 20-25, 25-20, 25-22). Un premier set joué à la perfection comme l’a souligné Laurent Tillie après la rencontre, avant de connaître des moments de frustration, sans conséquence sur le sort du match.

CP: FIVB

Jamais deux sans trois. Dimanche les coéquipiers de Benjamin Toniutti sont parvenus à s’imposer face à l’Australie au terme d’un troisième set très disputé (3-0, 25-17, 25-20, 36-34). Le contrat est rempli pour les Bleus qui compte trois victoires en autant de rencontres dans cette compétition. Ce week-end il se rendront à Lodz en Pologne pour y affronter le pays hôte, la Chine et l’Allemagne.


Pour suivre l’actualité du volley-ball: 100% volley-ball français


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here