Avec un championnat en dents de scie et de multiples périodes de hauts et de bas, on n’imaginait pas, il y a quelques semaines, les joueurs de Bruno Genesio en course pour la seconde place à l’aube de la dernière journée. Seulement, sont-ils capables de s’en emparer?


  • Une puissance offensive remarquable

Emmené par un quatuor d’hommes en forme tout au long de la saison en la personne de Fékir, Mariano, Traoré et Depay, la force de frappe lyonnaise représente un atout majeur pour la formation du Rhône. A l’image de la victoire 0-5 lors du dernier derby à l’extérieur, le danger peut venir de partout dans cette équipe. Reste maintenant à savoir si la 38ème journée de championnat sera encore un festival offensif…

Fékir et Mariano, 2 hommes fort parmi les buteurs lyonnais !
  • Un classement qui parle de lui même 

Mathématiquement parlant, il semble évident que l’AS Monaco (77 points) possède toutes les cartes en mains pour décrocher le précieux sésame (direct) pour la Ligue des Champions. Mais avec seulement 2 petits points de retard sur les monégasques, l’OL (75 points) reste à l’affût. D’autant plus que Monaco se déplace sur la pelouse de Troyes, qui jouera sa survie en Ligue 1 à l’occasion de l’ultime journée. Quant aux lyonnais, ils recevront Nice, encore en course pour l’Europe. Aux hommes de Genesio de faire le travail, et d’éviter les regrets suite à une saison trop irrégulière, à l’image du dernier match face à Strasbourg.

  • Des concurrents démobilisés ?

En la personne de Monaco et de L’OM, tous deux en course pour la seconde place, l’OL affronte ici deux concurrents qui apparaissent quelque peu irréguliers ces derniers temps. Du coté de Monaco, nombreux sont les internationaux qui semblent déjà penser à la prochaine coupe du monde, à l’image d’un Falcao, laissé sur le banc par Jardim qui le juge trop passif. De l’autre côté, l’OM à rendez-vous avec son histoire demain soir en Ligue Europa, et nul doute qu’une finale européenne, peu importe le résultat, laissera des traces en championnat dans quelques jours.

Alors certes, l’OL ne possède plus toutes les cartes en mains pour aller chercher cette place de dauphin tant espérée. Néanmoins, les rhodaniens pourront espérer un faux-pas monégasques s’ils font, de leur côté, le nécessaire. Mais après tout, une 3ème place avec la saison qu’ont effectué les lyonnais serait-elle vraiment synonyme de déception ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here