Quatre ans après le naufrage contre l’Allemagne, le Brésil a retrouvé la Coupe du Monde. Dans un groupe C a leur portée, la Seleção a réalisé un début de match tonitruant avant de pêcher face à une équipe Suisse solidaire. Score final : 1-1.


Les Suisses se font rapidement asphyxier. Les Coutinho, Neymar, Willian, Jesus mettent le feu. A plusieurs reprises ils se montrent dangereux et prennent la possession du ballon. Pour couronner le tout, les efforts défensifs sont admirables. L’équipe coulisse parfaitement, et récupère les ballons grâce à un pressing organisé. Ce travail va être récompensé par une frappe lumineuse de Philippe Coutinho. Excentré sur le côté gauche, il est à l’affût sur un deuxième ballon. Contrôle, frappe enroulée lucarne opposée. Somptueux ! (1-0, 20ème)

La suite va perdre en intensité et les techniciens Brésiliens vont laisser revenir les Suisses dans la partie. Ces derniers touchent plus de ballon et commencent à sortir la tête de l’eau au fur et à mesure que les minutes passent.

La Seleção est trop statique en deuxième mi-temps

Le début de deuxième mi-temps confirme la tendance. Les Suisse vont parvenir à égaliser. Sur un corner tapé côté droit c’est Steven Zuber qui parvient à placer sa tête sous la barre d’Alisson (1-1, 50ème). Ce but égalisateur va faire planer le doute dans le collectif Brésilien. Les automatismes ne sont plus les mêmes et les joueurs de Tite s’en remettent aux exploits personnels. Une solution qui ne s’avère pas du tout payante. A l’image d’un Neymar qui perd énormément de ballon en tentant de passer en un-contre-un.

Le Brésil va pousser dans les dernières minutes, en vain. En face, Yann Sommer sort le grand jeu. Le portier Suisse sort des tentatives respectives de Neymar et de Roberto Firmino. Juan Miranda va lui aussi s’essayer… Sans réussites.

Ce soir on a vu deux visages du Brésil. Très incisives dans les premières minutes, l’équipe est peut-être encore un peu courte physiquement. Nul doute qu’ils trouveront leurs marques dans les prochains matches. Les Suisses emmenés par un Valon Behrami ratisseur au milieu de terrain, peuvent espérer se qualifier dans le tableau final si elle garde cette solidarité.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here