Vettel n’aura pas été inquiété sur ce Grand Prix. En partant de la pole position, l’Allemand aura finalement réussi le plus dur. Hamilton 4ème sur la grille s’était presque avoué vaincu avant le départ. 

Vettel en remportant cette course a réalisé la belle opération puisqu’il reprend la tête du classement pilote à Hamilton pour un point. Très bien parti, il a su faire ce qu’il aime, contrôler le rythme de la course. Verstappen a bien essayé de dépasser Bottas dès le premier virage mais le Finlandais de chez Mercedes ne s’est pas laissé impressionner.

Le circuit Gilles Villeneuve est coutumier des cascades de pilotes. Cette édition n’aura pas dérogé à la règle. En effet, tabernacle diront les fans canadiens, Lance Stroll, le héros Montréalais a perdu le contrôle de sa voiture au départ et à envoyé Brendon Hartley, le pilote Néo-Zélandais de chez Toro Rosso dans les barrières de sécurité. Plus de peur que de mal pour le Kiwi qui a évité de partir en tonneaux. Mais les deux pilotes étaient déjà OUT avant la fin du premier tour.

La voiture de sécurité est logiquement sortie pour permettre aux commissaires de nettoyer la piste. Après cinq tours de neutralisation, Vettel a emmené le pack et la course est repartie.

Les premiers arrêts aux stand pour changement de pneus sont intervenus. Peu de changements ont été à signaler mis à part Hamilton qui perdu une place sur Ricciardo. Romain Grosjean a sur préserver ses pneus suffisamment longtemps (pendant 50 tours sur les 70 au compteur) pour remonter de la dernière position à la neuvième place. Il avait ses premiers points de la saison en ligne de mire mais ayant perdu des places lors de son arrêt, il est revenu au 12ème rang et n’a pas pu récupérer ses positions. Course intéressante cependant.

Esteban Ocon est finalement le premier Français classé, il prend la 8ème place. Charles Leclerc conclut le Top 10 et inscrit l’unité finale de ce Grand Prix. Gasly échoue 11ème à la porte des points devant Grosjean.

La galère continue pour McLaren. En difficulté sur ce tracé, les voitures orange d’Alonso et Vandoorne n’ont pas été la fête, 300e engagement en Grand Prix oblige pour Alonso. Parvenu dans les points, l’Espagnol a une fois de plus été contraint à l’abandon sur une casse d’échappement. Pas grave pour Alonso qui aura à coeur de se rattraper dès samedi avec les 24 Heures du Mans. Vandoorne, victime de l’accident entre Stroll et Hartley termine 16ème.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here