Le groupe B du Mondial 2018 en Russie sera composé du Portugal, de l’Espagne, du Maroc et de l’Iran. Alors qu’une bataille semble s’amorcer entre les Espagnols et les Portugais pour la première place, le Maroc d’Hervé Renard pourrait être la surprise du groupe. 


 

Espagne, Maroc, Portugal et Iran


  • Groupe B : Espagne, Maroc, Portugal, Iran


 

  • Matches :
  • Maroc – Iran (17 juin – 17h)
  • Portugal – Espagne (17 juin – 20h)
  • Maroc – Portugal (20 juin – 14h)
  • Espagne – Iran (20 juin – 20h)
  • Iran – Portugal (25 juin – 20h)
  • Espagne – Maroc (25 juin – 20h)

 


PARCOURS ‘BRÉSIL 2014’


Espagne : Éliminé en phase de poule, termine 3e derrière les Pays-Bas et le Chili

Maroc : Non qualifié, dernière participation au mondial en 1998

Portugal : Éliminé en phase de poule, termine 3e derrière les USA et l’Allemagne

Iran : Éliminé en phase de poule, terminé 4e derrière le Nigeria, La Bosnie-Herzégovine et l’Argentine



Il est l’une des grande stars de ce mondial. A 33 ans, le quintuple Ballon d’Or vient de remporter la cinquième Ligue des Champions de sa carrière. Il a disputé 46 matches avec le Real Madrid et a inscrit pas moins de 47 buts (hors coupes nationales). Capitaine de la sélection portugaise, il aura à cœur de montrer au monde entier que la victoire de son équipe à l’Euro 2016 n’a rien à voir avec le hasard. Avec 81 buts en 149 sélections, Cristiano Ronaldo est le meilleur buteur de l’histoire de le sélection portugaise. Vainqueur de la Ligue des Champions, une victoire en Coupe du Monde lui assurerait le futur Ballon d’Or, celui qui le placerait seul en tête du classement des joueurs ayant le reçu le plus de fois la récompense.


LE FAVORIS – L’ESPAGNE


Le vainqueur de la Coupe du Monde 2010 est l’un des grands favoris du Mondial en Russie. Fort d’un collectif bien huilé que Julen Lopetegui (ancien coach des U20 espagnols et de Porto) met en place depuis deux ans, la Roja s’appuie sur des joueurs expérimentés comme son capitaine Sergio Ramos (142 sélections), son maître à jouer Andrés Iniesta (118 sélections) ou encore son leader technique, meilleur buteur de l’effectif espagnol qui ira en Russie, David Silva (112 sélections). La sélection espagnole affiche également une jeunesse dorée qui aura à cœur de briller, on peut penser aux deux pépites de Madrid : Marco Asensio (Real Madrid – 22 ans) et Saul Niguez (Atletico Madrid – 23 ans). Après un Mondial au Brésil raté, les Espagnols auront à cœur de reconquérir leur titre cet été.


LA (POSSIBLE) SURPRISE – LE MAROC


Alors que les pronostics annoncent l’Espagne en première place du groupe B avec le Portugal comme dauphin, le Maroc pourrait créer la surprise. Bien connu en France pour avoir entraîné Sochaux et Lille, Hervé Renard a repris les rennes de la sélection marocaine depuis 2016. Depuis, il les a qualifiés au Mondial pour la première fois depuis 1998 avec d’excellents résultats. Dans un groupe de qualification avec des adversaires relevés (Mali, Gabon, Côte d’Ivoire), le Maroc a terminé premier du groupe, invaincu et sans encaissé le moindre but. Si la victoire finale au Mondial paraît encore compliqué pour la sélection marocaine, une qualification en phase finale paraît possible.


LE BAROMÈTRE PS


Espagne – ★★★★★ ★★★☆☆
Portugal – ★★★★★ ★☆☆☆☆
Uruguay – ★★★★★ ☆☆☆☆☆
Russie – ★☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆
Égypte – ★☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆
Maroc – ★☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆
Iran – ☆☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆
Arabie Saoudite – ☆☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆

 

*Chances de remporter le Mondial (sur 10)

 

Le Groupe A

Suite de la saga « Tour du Monde », vendredi 8 juin avec le groupe C

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here