Dernière étape plutôt calme au vue du profil et du scénario. Les équipiers du CR4C ont contrôlé une échappée conséquente pour s’adjuger une victoire de prestige (2.2). Geoffrey Bouchard décroche une course continentale.

Geoffrey Bouchard s’est adjugé une victoire de prestige, en Continental, sur le Tour d’Alsace. Crédit : Freddy Guérin, DirectVelo.

L’étape était plus plate que ces derniers jours, pour conclure le Tour d’Alsace. Il n’empêche qu’une échappée conséquente se dessine, puisque celle-ci est composée de 18 coureurs. Pas de Français à l’avant, mais un coureur un peu plus dangereux que les autres : Szymon Rekita (Leopard). Le Polonais est à un peu moins de 4 minutes au général. Les Roannais assurent donc le tempo toute la journée, pour ne pas laisser trop de champ à un groupe conséquent.

Un danger quis s’avère réel, puisqu’au cours de l’étape, Rekita sera maillot jaune virtuel. Autant de jours d’effort pour perdre sur une dernière étape plus plate, la sanction aurait été terrible. Alors le CR4C met le bleu de chauffe et accélère, soutenu par des équipes qui veulent jouer l’étape. Lucas Papillon, comme depuis le début de la semaine, accompagne son leader au maximum. L’écart fond et le danger est désormais définitivement écarté. Mais l’échappée bénéficie néanmoins d’une avance suffisant pour aller au bout.

Mission accomplie

Ils sont finalement 2 à se détacher du groupe de tête, dans le final. Il s’agit de Gino Mader (Suisse), régulièrement aux avant-postes depuis le début du Tour d’Alsace, et Josef Cerny (Elkov-Author). Au sprint, c’est le Suisse qui est largement au-dessus et qui lève les bras. Le Tchèque se contente de la 2e place, Marcel Franz (Allemagne), complète le podium à 42 secondes, dans le groupe d’échappés. Le peloton termine à 1 minute 11.

Objectif atteint pour les hommes de Vincent Garin. Geoffrey Bouchard remporte le Tour d’Alsace, succèdant à Lucas Hamilton, actuel sociétaire de Mitchelton-Scott chez les pros. Le natif de Dijon devance Marc Hirschi (Sunweb) de 22 secondes et Brandon McNulty (Etats-Unis). Adrien Guillonne (SCO Dijon), autre Français, termine 4e à 1 minute 08. Une victoire qui veut dire quelque chose. Depuis 2009, tous les vainqueurs de l’épreuve ont fait un passage chez les professionnels, sur route. Et Bouchard s’apprête à devenir stagiaire chez AG2R La Mondiale. Une étape vers des succès encore plus prestigieux ?

Les classements des Roannais

Etape : 56. Papillon + 1’11’’ ; 57. Bouchard + 1’11’’ ; 114. Chatelus + 15’25’’ ; 115. Costa + 15’25’’ ; 116. Terrasson + 15’25’’. Abandon : Jamet.
Général : 1. Bouchard ; 18. Papillon + 6’54’’ ; 99. Costa + 53’12’’ ; 114. Terrasson + 1h13’37’’ ; 116. Chatelus + 1h20’26’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here