Etape de prestige sur le Tour d’Alsace (2.2), avec une étape très vallonnée qui s’achevait en haut de la désormais célèbre Planche des Belles Filles. Et c’est Geoffrey Bouchard, du CR4C, qui a dompté la pente.

Geoffrey Bouchard n’a pas l’air d’y croire, mais il a bel et bien signé une victoire de prestige sur le Tour d’Alsace. Crédit : Freddy Guérin (DirectVelo).

Une échappée de quatre coureurs se dessine en début d’étape. Elle est composée de Fililp Maciejuk (Leopard), Michael O’Loughlin (Wiggins), Matthew Bostock (Grande-Bretagne) et Jonas Rutsch (Allemagne). Les Roannais sont discrets et ne se montrent pas. Alors que le peloton mène la chasse derrière la tête de course, on voit le leader, Geoffrey Bouchard, flirter avec la queue de peloton. Un signe qu’on pourrait croire inquiétant à cet instant de la course.

La course s’enflamme dans le Col de la Chevestraye. Le peloton accélère clairement l’allure, créant l’écrémage, mais des coureurs tentent aussi leur chance en sortant. On compte notamment un Français, Paul Sauvage (CC Etupes). On arrive au pied de la Planche des Belles Filles avec un groupe de tête remanié, de 6 coureurs. Parmi eux, Andreas Vangstad (Joker-Icopal), fait le trou dès les premiers pourcentages. Dans le peloton, le leader du général, David Van der Poel (Corendon) explose.

Bouchard sur les traces des plus grands

Et alors que la montée qui a vu gagner Froome, Nibali, ou Aru, créé des cassures à tous les étages, Geoffrey Bouchard décide de porter l’estocade. Parti à la conquête de Vangstad, le Roannais parvient à recoller dans la roue. Il le dépose même immédiatement. Un groupe de costauds se compose pour mener la poursuite derrière le natif de Dijon. On y retrouve Vadim Pronskiy (Astana), Brandon McNulty (Etats-Unis), Marc Hirschi (Sunweb), Hafetab Weldu (Dimension Data), Mark Donovan (Wiggins), Gordian Banzer (Akros), et un Français, Adrien Guillonnet (SCO Dijon).

Dans le dernier kilomètre, l’avance du Roannais est importante, mais avec des derniers mètres à 20%, pas de temps de repos. Derrière, McNulty et Hirschi prennent quelques longueurs sur les autres concurrents. Mais il est trop tard. Geoffrey Bouchard, stagiaire chez AG2R La Mondiale, signe une victoire de renom sur une course continentale ! Il devance Hirschi de 31 secondes, et McNulty de 39 secondes. Au général, Bouchard échoue à 1 seconde du nouveau leader, Florian Stork (Sunweb). Adria Moreno Sala (AVC Aix) complète le podium à 8 secondes.

Les classements des Roannais

Etape : 1. Bouchard ; 33. Papillon + 2’46’’ ; 44. Jamet + 3’32’’ ; 87. Costa + 9’03’’ ; 111. Terrasson + 11’51’’ ; 137. Chatelus + 25’14’’.
Général : 2. Bouchard + 1’’ ; 23. Jamet + 2’05’’ ; 34. Papillon + 3’02’’ ; 85. Costa + 9’23’’ ; 134. Terrasson + 23’19’’ ; 142. Chatelus + 36’37’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here