Après avoir évoqué hier le Pays de Galles, il est question aujourd’hui de son adversaire l’Afrique du Sud. La nation arc en ciel a connu un début de Coupe du monde compliqué avec une défaite face au surprenant japonais. Cette défaite inaugurale aurait pu mettre le doute dans les têtes sud-africaines mais il n’en fut rien ! Les hommes de Heyneke Meyer furent sans pitié et écrasèrent leurs adversaires, aussi bien l’Ecosse, les Samoa que les USA. Les Springboks ont remis l’église au centre du village et semble lancé pour la suite de la compétion.

Les points forts

Pour parvenir à remporter cette édition 2015, l’Afrique du Sud pourra compter sur sa densité physique hors norme, avec un pack monstrueux et expérimenté, ainsi qu’une jeune paire de centre rapide et véloce (De Allende et Kriel). Le demi de mêlée Fourie Du Prez a parfaitement pris la succession de De Villiers dans le rôle de capitaine et de meneur d’hommes. Les Boks peuvent aussi compter sur un triangle de feu chez les trois-quarts composé de Habana, Pietersen et Le Roux. Grâce à tous ces éléments ils peuvent appuyer sur leurs points forts : la prise du milieu de terrain, les passes dans la défense et les ballons portés.

Les points faibles

Malgré 23 essais inscrits (second meilleur total derrière les intouchables All Blacks) les sud-africains ont un gros problème de finition et d’efficacité devant l’en but. Le jeune Handré Pollard pas toujours fiable dans le tir au but et qui se perd dans la gestion du jeu cristallise les difficultés des Boks à être réaliste à proximité de la Terre Promise. On note aussi des faiblesses dans le jeu au pied tactique.

Le joueur à suivre

Les adversaire de l’Afrique du Sud pensaient être enfin débarrassé du rugueux Bakkies Botha mais voilà la nation arc en ciel nous offert un nouveau beau bébé. : il s’agit de Lood De Jager (2,05m pour 125kg). Le BabyBoks de 22 ans fait preuve d’un abatage monstrueux sur le terrrain puisqu’il est meilleur défenseur de la compétition (50 plaquages en 4 matches.). Il est  le meilleur contreur en touche sur la phase de poule. Tout simplement un joueur hors normes.

Un colosse au visage de poupon
Un colosse au visage de poupon (Source : Internet)

 

1 COMMENTAIRE

  1. […] Comme pour les Boks, le joueur qui focalise l’attention des observateurs se situe en deuxième ligne. Il s’agit de Iain Henderson (23 ans), il est une véritable force de la nature, recule rarement à l’impact et un gros plaqueur (19 plaquages contre le Canada). Ce joueur à l’abatage énorme a vite conquis l’opinion au point que beaucoup de gens se demandaient pourquoi le joueur de l’Ulster était sur le banc face à la France. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here