Les supporters du Roannais Basket Féminin avait prit un malin plaisir à s’habituer aux victoires de leurs Pink Ladies cette saison en Nationale 1. Alors, lorsque le premier accroc de la saison arrive, la déception se lit sur les visages.

Pour cette troisième journée de NF1, le RBF se déplaçait dans le Val d’Oise en région parisienne pour affronter l’entente Franconville Plessis Basket, équipe qui on le rappelle avait fini la saison dernière à la troisième place en championnat. Un test donc sérieux pour le Roannais Basket Féminin, en ce samedi soir, où l’objectif des joueuses d’Olivier Hirsch était clair : briquer une troisième victoire consécutive.

Maryne Reolid fêtait ses 28 ans hier... sans la victoire malheureusement ! (Crédit photo : Jean Michel "Buzz" Lareure)
Maryne Reolid fêtait ses 28 ans hier… sans la victoire malheureusement ! (Crédit photo : Jean Michel « Buzz » Lareure)

Et ce qui a pénalisé les roannaises, c’est le début de match. 23-11 pour l’équipe locale à la fin du premier quart-temps. Début de match un peu semblable à celui du RBF à Wasquehal, poussif. Ce qui a notamment poussé Olivier Hirsch à prendre le premier temps mort après 1min30 de jeu seulement (6-0). Leonore Duchez qui revenait de blessure, plus rapidement que prévu, était alignée d’entrée avec l’agressivité positive qu’on lui connait. Dans ce premier acte, 4 points pour Elle Beynnon, 3 pour Gosia Babicka, bien loin de leurs standards. Du côté de Franconville, Stéphanie Dufour s’est particulièrement remarquée avec notamment 9 points dans le premier quart-temps.

Le deuxième quart-temps fut beaucoup mieux pour le RBF, plus d’agressivité, une défense beaucoup plus solide puis une attaque qui va mieux. Au final, grâce notamment aux 6 points de Caroline Buchet, les Pink Ladies reviennent à quelques longueurs de Franconville à la mi-temps (32-25).

Le troisième quart-temps sera celui du come back du RBF, celui de tous les espoirs. Les cadres de l’équipe roannaise commencent enfin à scorer. Le cinq majeur du RBF est efficace, les remplaçantes font le job, on croit au retour. De plus, une altercation au bout de quelques minutes en deuxième mi-temps entre Laura Dimithe et Stéphanie Dufour aura au moins eu le mérite de réveiller la joueuse roannaise qui claque derrière 4 points. L’écart devient de plus en plus maigre pour Franconville et seulement 4 points d’écart avant le début du quatrième quart-temps (47-43).

Et l’espoir est d’autant plus permis puisque c’est dans ce dernier quart-temps que le RBF passe pour la première et seule fois devant au tableau d’affichage (49-51) grâce à deux nouveaux points de Gosia Babicka qui ont précédé les deux premiers de la jeune Audrey Poinas. Mais Franconville revient directement quelques secondes après et ne lâchera plus le match. Une fin de match tendue jusqu’au bout, mais les roannaises, trop vite dans la pénalité dans ces dix dernières minutes, s’inclinent finalement 66-59 pour la première défaite du RBF de leur histoire en Nationale 1.

La réaction du coach du RBF au micro de Parlons Sports :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here