Comme presque tout les trois, quatre ans, la formule 1 envisage de faire sa révolution. La prochaine aurait lieu en 2017. Le plan de la FOM et de la FIA est de rendre la F1 plus spectaculaire. Cela commencerait par rendre les voitures plus rapides de cinq à six secondes au tour. L’aérodynamique serait plus agressive et les pneus plus larges.

Seulement, voilà, ces changements ne sont pas du goût de tous. Lewis Hamilton tout d’abord. Le triple champion du monde s’est clairement exprimé contre. Il déclare que : « C’est la pire idée jamais exprimé. Elle montre que les gens ne comprennent pas ce qu’ils veulent essayer de changer« . Selon lui, le problème de la F1 ce n’est pas l’aéro ; c’est plutôt la difficulté des pilotes pour suivre leurs rivaux et les dépasser.

Le britannique est rejoint dans sa position par Alain Prost, quadruple champion du monde. Le journal allemand Bild l’a interrogé sur le sujet, voici sa réponse.

« Je voudrais voir des voitures avec plus de puissance moteur et plus de grip mécanique. Les pneus devraient être plus larges et l’aérodynamique devrait pas jouer un rôle si important. Ce qu’ils ont planifié aujourd’hui, c’est vraiment l’exact opposé« . Cela ne s’arrête pas là, l’ancien pilote McLaren ajoute que d’autres aspects devraient changer : « Les pilotes ne devraient pas être aussi assistés, les communications avec les stands devraient être plus restreintes ».

La formule 1 souffre du fait que les instances cherchent à modifier les règlements trop fréquemment. Ils ne prennent pas le temps de réfléchir quels sont les problèmes, quelles sont leurs causes, et comment les régler pour donner un produit plus attractif. Le dernier exemple en date est la réglementation des moteurs. Les moteurs V6 turbo hybrides actuels sont plus rapides, plus performants, plus économes, mais le mauvais service après-vente de la FIA fait que les acteurs ne comprennent pas leurs bien faits et leurs fonctionnement. C’est ainsi qu’on entend Bernie Ecclestone vouloir revenir aux moteurs V8 atmosphériques de 2013. Le seul argument étants qu’ils faisaient plus de bruit. C’est ce manque de cohérence dans la gestion de la F1 qui nuit a son bon déroulement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here