Bernie Ecclestone, le grand patron de la Formule 1 a activement soutenu Red Bull jusqu’à présent en essayant de trouver une « unité de puissance » auprès des autres motoristes. L’écurie autrichienne menace de quitter la F1 si elle se retrouve sans moteurs pour l’année prochaine. En effet, elle a mis un terme a son contrat qui courrait jusqu’à 2016 avec Renault mais ni Mercedes, ni Ferrari ne semblent enclin a leur proposer une fourniture moteur.

Bernie, le grand argentier de la F1 est impuissant sur ce dossier. Les discussions vont désormais prendre une nouvelle tournure. Red Bull comme toute les écuries a signé les accords Concorde. Ces dernières, avec ce contrat s’engagent à rester dans la discipline jusqu’à l’horizon 2020.

Ces accords ne peuvent pas être rompus, or, un retrait de la F1 de Red Bull serait vécu comme tel. Red Bull a garanti qu’elle serait en mesure de courir jusqu’à cette période. Mais sans fourniture moteur, ce n’est plus le cas.

Si Red Bull met sa menace à execution, un procès aurait lieu contre l’écurie. La ligne de défense de la FOM (Formula One Management gérée par Bernie Ecclestone ndlr) est limpide : « Vous avez signé un contrat pour courir en F1. Vous auriez dû vous assurer d’avoir un moteur lorsque vous avez signé ce contrat ».

La responsabilité de Red Bull risque très fortement d’être engagée. La sanction est claire, l’équipe de Dietrich Mateschitz devra alors s’acquitter d’une pénalité de un demi milliard de dollars, soit 100 millions de dollars par saisons manquées.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here