Il y a un an presque jour pour jour, les Caennais s’étaient imposés 2 buts à 1 dans le Chaudron et pour 2017 ils semblaient avoir eu les mêmes résolutions au nouvel an.

Après l’élimination en Europa League et la défaite à Montpellier, l’ASSE avait pour obligation de réagir face au SM Caen afin de rester dans la course à l’Europe. Les Verts ont passés la première demi-heure sans vraiment se créer des occasions dangereuses face à une équipe caennaise bien organisé dans son 5-3-2.

Et c’est une erreur de positionnement de toute la défense stephanoise qui va offrir à Caen le premier but de la rencontre. Sur le côté droit de la défense, Kévin Théophile-Catherine oublie Vincent Bessat qui centre et trouve Ronny Rodelin en renard des surfaces qui place une tête croisé entre Loïc Perrin et Pierre-Yves Polomat, Ruffier est battu (34e, 0-1).

Pas de tirs cadrés pour L’ASSE en première mi-temps face à CAEN

La deuxième mi-temps a permis de pointer du doigt la faiblesse de la profondeur de banc des Verts.. Kenny Rocha Santos a vu sa première titularisation en Ligue 1 s’achever au bout de 45 minutes en étant remplacé par Ronael Pierre-Gabriel afin de décaler Théophile-Catherine à gauche et permettre à Polomat de jouer plus haut mais en vain.

Une nouvelle fois il faut remercier Stéphane Ruffier qui a sauvé l’honneur des siens sur un corner rentrant puis une tête de Rodelin peu avant l’heure de jeu alors que Delaplace s’était offert une frappe sur la transversale au retour des vestiaires. Devant, Robert Beric ne semble plus être le même homme depuis sa terrible blessure lors du dernier derby à Gerland. « Berigoal » n’y arrive plus et n’a pas réussi à tromper l’ancien lyonnais et actuel portier caennais Remy Vercoutre.

Période difficile pour les Verts qui avaient pourtant bien démarrés 2017. La victoire dans le derby face à l’OL avait prouvé qu’il était possible pour cette équipe d’attaquer et d’être adroit devant le but mais l’ASSE n’affiche désormais plus le même visage. Restons lucide en prenant note qu’il s’agissait du 9eme et dernier match des Verts en février mais il faudra absolument réagir face à Bastia, Metz puis Dijon avant le déplacement à Monaco (2 avril).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here