Lundi après-midi, jour de la Fête de la Libération chez nos amis transaplin, la Juve a été sacrée championne d’Italie et ce, sans même jouer. En effet après leur victoire 2 à 1 à Florence dimanche,  les Bianconeri étaient dans l’attente du résultat du Napoli qui jouait le lendemain face à la Roma. Tout autre résultat qu’une victoire des Partenopei officialisait le 32ème Scudetto pour la Vieille Dame. Retour sur cette saison folle qui avait pourtant bien mal débutée.

 

capture_decran_2016-04-26_a_16.12.55_0
La joie des joueurs après l’annonce du titre. Capture d’écran Youtube

L’horloge affiche 16h47 ce lundi lorsque Nainggolan est à la conclusion d’une merveille d’action collective. On joue la 89ème minute de jeu et la Roma ouvre le score. Il ne reste alors plus que les 3 petites minutes de temps additionnels aux napolitains pour tenter un improbable retournement de situation. Insuffisant. L’arbitre siffle la fin de la rencontre et renvoie les deux équipes aux vestiaires. Si les romains peuvent être satisfaits de cette victoire qui leur permet de revenir à 2 points de leur adversaire du jour, les plus heureux se trouvent pourtant à 500 km plus au nord, à Turin plus précisément. Regroupés au Juventus Center, le centre d’entraînement, les joueurs et le staff de la Juve peuvent exulter : Pour la 5ème fois consécutive, les Bianconeri sont sacrés champion d’Italie. Mais cette fois-ci, contrairement aux années précédentes, ils sont revenus de loin, de très loin même.

 

Un début de saison catastrophique

1721469-36427754-640-360
Le début de saison fut pénible pour les Bianconeri.

Remontons quelques mois plus tôt. Après un exercice 2014-201 plutôt réussis, conclut par un titre de champion d’Italie, une Coppa et une finale de Ligue des Champions perdu au dépend du Barça, l’effectif est complètement chamboulé. Exit les Vidal, Tevez, Pirlo ou autre Llorente qui laissent place à de jeunes joueurs prometteurs tel que Dybala – acheté 42 millions d’euros à Palerme – Zaza et Sandro, mais aussi à des joueurs confirmés à la recherche d’un nouveau défi pour se relancer : Mandzukic, Khedira et Alex Sandro rejoignent ainsi l’effectif de la Vieille Dame durant l’intersaison. Un recrutement à priori intelligent et plutôt réfléchit.

La Juve se place donc à nouveau comme la favorite de cette nouvelle saison, même si certains outsiders comme la Roma, le Napoli voir même l’Inter semble s’être renforcés. Suffisant pour faire tomber la Vieille Dame de son trône ? Pas si sûr…

Pourtant, la Juve va mettre du temps à se mettre en route, 10 journées pour être précis. 10 journées au cours desquelles elle ne remportera que 12 points sur 30 possible. Un rythme de relégable ponctué par 4 défaites, 3 nuls et seulement 3 petites victoires… AU soir de cette fameuse 10ème journée, et après une nouvelle défaite sur la pelouse de Sassuolo, la Juve est classée 12ème et compte 11 points de retard sur la Roma leader à l’époque.

 

Une incroyable Remontada

pogba-dybala-cropped_sp6bbi21u75h1a7k0mh3zukve
Pogba et Dybala, deux des hommes forts de ce titre de champion.

De-là, va s’en suivre une incroyable remontée. Aussi fou que cela puisse paraître, Sassuolo restera la dernière équipe à avoir battu la Juve cette saison en championnat. Depuis, c’est donc un quasi sans faute pour les hommes d’Allegri : sur les 25 rencontres qui ont suivit la déroute à Sassuolo, la Juve en a remporté 24, ne concédant qu’un triste match nul à Bologne (0-0) en février dernier, 4 jours avant son huitième de finale aller de Ligue des Champions face au Bayern. Soit un total de 73 points pris sur 75 possibles. Phénoménal ! Emmené par un Dybala époustouflant et un Pogba qui a su prendre les rênes du milieu de terrain après le départ de cadors tel que Pirlo ou Vidal, la Juve a fini par trouver son rythme de croisière, et autant dire que les temps de passage sont assez impressionnant. Mais si la Juve compte aujourd’hui 12 points d’avance sur son dauphin le Napoli, elle a longtemps du s’accrocher aux basques des Partenopei avant LA rencontre décisive entre les deux. Véritablement, le tournant de cette saison.

 

Juve – Napoli, le match du titre

ItalySoccerSerieAJPEG-0de0d_1455400409-kAbD-U1070125930604KoD-428x240@LaStampa.it
Le but décisif de Zaza face au Napoli.

Au soir du 13 février, la Juve, fier de ses 14 succès consécutifs, se préparent à accueillir le leader de Serie A, le Napoli qui ne compte désormais plus qu’un petit point d’avance. La rencontre s’annonce décisive pour le titre. Et en cas de victoire, les Bianconeri s’installeraient pour la première fois de la saison sur le trône de leader si convoité.

La rencontre est alors fermée, voir même cadenassée par moment. Les occasions se font rares et les défenses, bien en place, semblent prendre le dessus sur les attaques, bien trop souvent imprécises. Mais alors qu’on semble tout droit se diriger vers un 0-0 franchement décevant, Simone Zaza – rentré à la 58ème en lieu et place de Morata – en décide autrement. On joue la 88ème minute lorsqu’il reçoit une passe d’Evra au 25 mètres. De-là, il contrôle, élimine Koulibaly, se place sur son pied gauche et arme une frappe au 25 mètres. Son tir est dévié par Raul Albiol, suffisant pour tromper la vigilance de Reina qui doit s’incliner. Le Juventus Stadium chavire, son équipe vient de chiper la première place du classement au nez et à la barbe de son adversaire du soir qui semblait pourtant tenir son point du match nul.

Cette rencontre va avoir de grandes répercussions sur la suite de la saison des deux équipes, positives pour l’une, négatives pour l’autre. Pourtant, le Napoli a eu l’occasion de repasser devant la Juve et ce dès la journée suivante. En pleine préparation de son huitième de finale aller de la Ligue des Champions face au Bayern, la Juve laisse échapper deux points à Bologna, se contentant d’un match nul et vierge. Un accroc qui vient stopper la série de victoires consécutives en championnat à 15 matchs. 3 jours plus tard, le Napoli reçoit le Milan dans son antre du San Paolo avec l’ambition de récupérer la première place. Mais comme marqués par la défaite du week-end dernier, les napolitains ne parviennent pas à s’imposer et concède eux-aussi un nul, 1-1. Pire, ils vont même enchaîner par un nouveau match nul la journée suivante sur la pelouse de la Fiorentina. Le Napoli a alors clairement laissé passer sa chance. La « fusée Juventina » reprend de son côté sa marche en avant et enchaînera même 9 succès consécutifs jusqu’à être officiellement sacrée champion d’Italie ce lundi.

11121
La joie des Bianconeri.

Un sacre qui ne souffre d’aucune contestation possible, tant les joueurs de la Juve ont semblé au-dessus du championnat après les premières journées nécessaires à installer une cohésion d’équipe. Mais il faut cependant rendre du mérite au Napoli qui a, pendant plusieurs journées, truster la première place. L’arrivé de Maurizio Sarri sur le banc l’été dernier a apporté un véritable vent de fraîcheur au sein de l’effectif Azzuro mais aussi à toute la Serie A. Malheureusement pour eux, la Juve était tout simplement trop forte, comme peuvent l’attester ces chiffres :

  • La Juve a encaissé autant de buts lors des 10 premières journées que pendant le reste de la saison (9 buts).
  • Après 10 journées la Juve avait marqué 11 buts, soit 5 fois moins que lors des 25 journées suivantes.
  • Le bilan de la Juve après 10 journées : 3 victoires, 3 nuls et 4 défaites.
  • Le bilan de la Juve depuis la 10ème journée : 24 victoires, 1 nul et 0 défaite.
  • Au soir de la 10ème journée, la Juve était 12ème et comptait 11 points de retard sur la Roma, leader et  9 sur le Napoli. Aujourd’hui, elle en compte 12 d’avance sur le Napoli et 14 sur la Roma.
  • Depuis la 10 ème journée, la Juve a pris 73 points sur 75 possibles.
  • Toujours depuis la 10ème journée, la Juve a pris quasiment deux fois plus de points que le Milan et ses 37 points, contre 73 pour les Bianconeri.

La Juve nous a donc livré une saison 2015-2016 incroyable, faite de rebondissements et de coups d’éclat. Dimanche prochain, à 12h30, elle aura l’occasion de fêter ce titre avec ses tifosi lors de la rencontre face à Carpi, au Juventus Stadium. En plus de remporter la finale de la Coppa qu’ils joueront le 21 mai prochain face au Milan, la Juve aura également a cœur de bien finir sa saison. Elle lui reste 2 rencontres en plus de celle face à Carpi pour finir la saison sur des chapeaux de roues. Ce sera à l’Hellas Vérone et face à la Sampdoria.

Autant dire que c’est un objectif largement atteignable, surtout pour cette Juve-là !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here