L’entraineur de l’ASSE Christophe Galtier était ce midi en conférence de presse. Devant les journalistes, il s’est exprimé sur l’adversaire des Verts dimanche, Lorient, mais aussi sur la semaine d’entrainement du groupe et les critiques sur la qualité de jeu. Il est a également commenté la statistique de l’invincibilité des Verts sur le mois d’Avril depuis 2011, mais aussi sur sa longévité sur le banc de l’ASSE.

1460643667_GALTIER-CONF

L’entraineur stéphanois a tout d’abord précisé « Lorient est une équipe très difficile à jouer. Le facteur fatigue ne sera pas présent pour eux, entre mardi et dimanche ils ont eu le temps de récupérer. Certes, il y a une déception légitime. Après, toute ces équipes viennent en cette fin de saison chercher des places au classement qui aideront le club sur un point de vue budgétaire. Il prévient ses joueurs : Ils vont jouer sans pression, très relâchés, et ils vont nous poser des problèmes. à nous de mettre les ingrédients dans ce match. Il faudra être sérieux, appliqué mais surtout très déterminé à faire les efforts pour bien défendre et bien attaquer.

Afin de préparer ce match de la meilleure des manières, le tacticien a proposé des séances particulières à son groupe cette semaine. Il explique : Les séances étaient courtes mais très intenses. On a cherché à aller sur le levier de la compétition, c’est ce qui entraine l’intensité. On a voulu une recherche de plaisir chez les joueurs. Une semaine classique dans ce sprint n’exige pas une concentration des joueurs toute la semaine mais surtout  la veille du match, lorsque on prépare de manière précise le jeu de l’adversaire. Là, ils doivent être concentrés. J’ai trouvé cette semaine mes joueurs très déterminés, avec de l’envie de gagner et du plaisir.

Autre sujet abordé, celui de la relation compliqué ces derniers temps entre les joueurs stéphanois et les journalistes. Moins bavards en cette fin de saison, les joueurs ont également été critiqués sur la qualité du jeu proposé. Christophe Galtier répond : Mes joueurs sont soudés, concentrés et déterminés. Je leur conseille de communiquer mais je ne peux les obliger à le faire, il est possible qu’ils soient essoufflés après cette longue saison. Ils regardent simplement le classement et son heureux, ils n’écoutent pas les critiques. Concernant la qualité de jeu, il rappelle à 4 journées de la fin, on ne redistribue pas les cartes, on s’appuye sur ce que doivent être les points forts à ce moment-là, et être le plus efficace possible et gagner un maximum de matchs.

Enfin, le coach revient sur 2 statistiques intéressantes. La première concernent les mois d’Avril depuis 2011, dans lesquels l’ASSE n’a pas perdu un seul match. Christophe Galtier explique : Quand on joue tour les 3 jours, 50/55 matches dans une saison (équipe de Ligue 1 qui a disputé le plus de match de la saison après Paris), on ne peux pas bien jouer tout le temps, d’autant plus quand il y a eu beaucoup de mouvement durant le mercato d’hiver et des absents (Bahebeck, Beric, Hamouma). Le plus dur est de mettre en place l’animation offensive, quand les cadres sont pas là, on repart de zéro, ça prend du temps. mais on a des obligations de résultat. Si on est une des meilleure défense du championnat, c’est qu’il y a une assise, un savoir faire, on sait faire bloc et être solidaire, on est intelligent avec des joueurs de qualité.

La seconde statistique est celle de sa longévité sur le banc stéphanois. Christophe Galtier a connu 7 saisons en Verts. En Ligue 1, 37 changements d’entraineurs ont eu lieu durant ces sept années. L’entraineur donne les clefs de cette réussite : Evidemment, les résultats aident. Il faut aussi avoir une relation permanente avec la direction, progresser chaque saison. Et c’est de plus en plus difficile car plus on progresse, plus les gens en demande, a juste titre, mais il y a des limites à ça. Il faudra a un moment se demander : est ce qu’on peut encore progresser ? Dans 4 semaines on verra si on a progressé, si c’est le cas se sera une très bonne saison, sinon ce sera une mauvaise ou une moins bonne saison. Il évoque également les difficultés du métier qu’est le sien : C’est un métier fatiguant, ou il faut être en bonne santé et bien s’entourer. On fait en sorte d’entretenir des relations permanentes avec l’équipe dirigeante, ce qui permet, lorsqu’il y a des coup de moins bien, d’échanger de manière naturelle, sans tabous, sans arrières-pensées, en se disant les choses en face. C’est un travail au quotidien de tout un club. Si on dure comme ça, c’est qu’on y a mis beaucoup de volonté.

Le groupe comptera peut être dans ses rang Romain Hamouma, de retour de blessure, qui s’est entrainé normalement toute la semaine et qui postule à une place dans l’équipe. L’inquiétude du week-end concerne Kévin Théophile Catherine, qui devait passer en conférence de presse aujourd’hui, resté chez lui pour cause de migraine ophtalmique, et que l’entraineur espère rétabli à temps.

Les Verts sont donc prêts pour affronter Lorient dimanche à 17h, et poursuivre la belle série de victoire en championnat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here