malaminekonéboxe

« Le cadeau des fêtes de fin d’année » offert par Malamine Koné

La conférence de presse de la soirée boxe tant attendue,marquée à la fois par le recueillement et par de belles affiches, s’est déroulée hier après-midi au Cirque d’Hiver de Paris en présence du promoteur Malamine Koné et de l’animateur Jean Philippe Lustyk sous l’œil des caméras de l’Equipe 21.

lustykIl est 14h45, Jean Philippe Lustyk nous rappelle que cette soirée, qui se tiendra jeudi prochain au sein d’un des lieux mythiques de la boxe en France du fait de sa proximité avec le public, est l’événement de l’année pour l’Equipe 21 avec une note de 16/20. « Si en France, on avait des soirées de ce niveau-là à chaque fois, ça serait formidable ! ». Même si elle est légèrement en dessous à cause de l’absence de nombreux boxeurs  par rapport à celle prévue initialement le 21 novembre dernier mais annulée pour des raisons de sécurité suite aux tragiques attentats du 13 novembre, cette soirée s’annonce tout de même pleins de rebondissements. Avec neuf combats professionnels dont un championnat européen et deux championnats de France, on comprend la note attribuée par l’Equipe 21 (chaîne gratuite) qui la diffuse en exclusivité.

Après l’excellente introduction de Jean Philippe Lustyk, le promoteur Malamine Koné a pris la parole :

koné

« Concernant les attentats du 13 novembre dernier, je souhaiterais vous dire quelques mots. Ces événements tragiques ont bouleversé toute la France et le monde entier. Le fait que certains jeunes puissent s’épanouir dans la violence m’a fait prendre conscience de l’importance de promouvoir le sport. Parce que les valeurs universelles du sport sont un moyen pour les jeunes qui manquent de repères de se retrouver à travers elles. Ces mêmes valeurs que nos parents nous ont enseignées. Après ces événements dramatiques, j’ai pris conscience  du métier, du travail, du sacrifice que les boxeurs et plus généralement que les sportifs subissent tous les jours. Je me suis entretenu avec certains boxeurs qui m’ont dit de tout faire pour que la soirée ait lieu : « On tient à rendre hommage aux victimes à notre façon. On a l’habitude de se surpasser mais donnez-nous la possibilité de décupler nos forces pour leur rendre hommage car la violence n’a pas sa place dans notre société. »

Malamine Koné, avant de faire observer une minute de silence, nous rappelle que cette violence a lieu tous les jours dans le monde entier.

On note la présence d’anciens boxeurs venus assister et soutenir Malamine Koné à savoir le poids mi-lourds Turan Bagci, Said Skouma(premier gant d’or en 1987), le poids moyen Mamadou Thiam, le poids légers Anthony Mezaache etsans oublier le poids super légers Ali Oubaali dit « Hurricane ».

Les combattants sont prêts à en découdre, et n’ont pas été avares de petites phrases.

  • Championnat de France : Franck Petitjean vs Rénald Garrido

Malheureusement Rénald Garrido n’a pas pu être présent à cause de son travail d’encadrement de la jeunesse. L’actuel champion de France des poids super légers se dit prêt pour la défense de son titre défendu par match nul lors du premier gala « Apocalypse » organisé par Malamine Koné le 13 juin dernier contre Christopher Sebire. Dans de meilleures conditions pour défendre son titre, il a affirmé surpasser techniquement son adversaire Rénald Garrido qu’il a qualifié de  « fort et vaillant ».

« J’ai analysé son dernier combat où il s’est imposé contre le britannique alors invaincu Bradley Saunders en douze combats. Certes, il a gagné mais son adversaire n’a pas délivré une bonne prestation, épuisé au bout de la quatrième reprise. Il ne faut pas le prendre à la légère et que c’est surement à cause de ça que le britannique a perdu. J’ai eu la chance de le boxer deux fois, je sais donc qu’il ne faut aucunement le dénigrer. Logiquement si tout va bien, il ne pourra rien m’arriver la semaine prochaine. »

Le petit plus à noter est la pique de l’invaincu Yazid Amghar envoyée à Franck Petitjean qu’il avait battu aux points en 2012 : « En face de moi, je vois potentiellement mon adversaire. L’année prochaine je vise d’être champion de France ». Il n’a pas même pas encore défendu son titre qu’un autre adversaire se présente à lui. Que demander de plus ?

  • Championnat de France : Sylvain Chapelle contre Marvin Petit 

Les deux boxeurs qui s’affronteront pour le titre vacant de champion de France des poids légers se connaissent. Ils ont eu dix rounds pour se présenter en 2012 à l’occasion de la finale de la coupe de la ligue, qui fut alors remportée aux points par Marvin Petit. Ce dernier, qui a déjà détenu cette ceinture, respecte son adversaire et a déclaré « c’est un bon boxeur ».

Pour Sylvain Chapelle, la ceinture reviendra « à celui qui aura le plus la hargne » car les deux hommes ont selon lui « le même profil de boxeur teigneux ». De son côté, Marvin Petit promet un combat « très dur », et affirme « la méchanceté, je l’ai en moi », avant d’ajouter « je vais tout faire pour le mettre K-O ». Son adversaire ne l’entend pas de cette oreille, et rappelle « Je n’ai jamais mis un genou à terre en 39 combats, ça ne commencera pas le 17 décembre ». Pour cet ouvrier des rings au palmarès négatif, qu’il explique par le fait d’avoir effectué tous ses combats à l’extérieur, ce titre représente le paroxysme d’une carrière : « Pour moi c’est un aboutissement, je veux cette ceinture ». Malgré ces déclaration et au vu du profil des pugilistes, ce combat risque fort d’aller à son terme. Ce n’est pas pour autant qu’il risque de manquer de rythme.

  • Main Event – Championnat EBU : Roberto Santos contre Cédric Vitu

Cédric Vitu est confiant. Elégant et détendu comme à son habitude à l’occasion de cette conférence de presse, il s’est montré sûr de lui à une semaine de la première défense de son titre de champion d’Europe. Remporté en juin dernier face au boxeur alors invaincu Orlando Fiordigiglio par TKO à la 11e reprise d’un combat mal engagé, il est en pleine confiance.

Les hostilités ne tardent pas, il affirme à l’attention de son adversaire espagnol : « J’ai galéré pour avoir cette ceinture, c’est pour ça qu’il faut lui dire à lui qu’il ne me la prendra pas. » Sobre, l’intéressé répond par l’intermédiaire d’une traductrice : « Je ne m’attendais pas à moins, je vais me battre et me donner à fond. ». Si Vitu reconnait qu’il a affaire à « un boxeur vaillant, qui avance », il a également déclaré « Santos devrait être le boxeur idéal pour conserver ma ceinture ». Il a également lancé un avertissement : « N’arrivez pas en retard ». Le challenger lui a répondu : «Tu as gagné son titre à l’étranger, je vais faire de même ». Attention tout de même à ne pas sous-estimer ce combattant expérimenté, qui a navigué entre les catégories et a remporté la ceinture de champion d’Europe des super welters en avril devant leFrançais Zakaria Attou.

On vous le rappelle, l’événement se déroule jeudi prochain au Cirque d’Hiver en direct sur la chaine de l’Equipe 21 qui le diffusera en deux temps : les combats avec titre le soir même et vendredi les autres combats. Comme l’a dit Jean Philippe Lustyk : « C’est plus de 4h30 de diffusion pour cette chaîne qui a atteint des records d’audience depuis septembre grâce à la boxe ».

Copyright Boxemag.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here