Saúl Ñíguez, 21 ans, nationalité espagnole, milieu de l’Atletico Madrid. Dis-nous d’où viens-tu ? 

Saul, célébrant son but face au Bayern Munich mercredi
Saul, célébrant son but face au Bayern Munich mercredi

Oui on le sait tu es né à Elche en Espagne. Mais ça c’est sur le papier officiel, dis nous vraiment de quelle planète tu débarques. Diego Simeone en est surement pour quelque chose. Il a fait de toi l’un des joueurs les plus importants des Colchoneros, et le monde du Football parle de toi depuis hier après ton slalom face au Bayern Munich qui s’est concrétisé par un but.

Tu as débuté chez l’ennemi de ton club actuel, le Real Madrid. Une bonne expérience sur le terrain mais pas en dehors, une periode que tu as mal vécu aux alentours de tes 12 ans tu es donc arrivé à l’Atletico Madrid. Tu commences ta carrière professionnelle là-bas au sud de la capitale espagnole. En 2012, tu deviens le plus jeune joueur du club à disputer une rencontre de coupe d’Europe à seulement 17 ans face au Besiktas. Tu es prêté au Rayo Vallecano en 2013-2014, puis tu retournes à l’Atletico.
Tes prestations en Ligue des champions cette année sont époustouflantes. En quart de finale, contre le FC Barcelone, lors du match retour, tu délivres une passe décisive à ton coéquipier Antoine Griezmann, où devrais-je dire un bijoux extérieur du pied déposé sur la tête du numéro 7 français. En demi-finale, contre le Bayern Munich, lors du match aller de mercredi, tu marques le but de la victoire sur un slalom dont toi seul à le secret, tu élimines 4 joueurs qui pour la plupart font parti des meilleurs joueurs au monde.

SAUL 2

Tu n’as que 21 ans, et tu es déjà une pièce maîtresse de ton équipe. Cette maturité dont tu fais preuve sur le terrain vient peut-être de ton sang. Ton père José Antonio Ñíguez ainsi que tes frères  Aarón Ñíguez et Jonathan Ñíguez sont ou ont été eux aussi joueurs professionnels. A quel poste joues-tu ? On dit de toi que tu es « Todocampista » «C’est un ‘milieu tout terrain, parce qu’il a le physique, la technique, une bonne frappe, un excellent jeu de tête et l’envie de gagner», dit de lui Diego Simeone. Tu es donc polyvalent mais tu es surtout un magicien. Personne ne sait tout faire mais toi si, tu es l’exemple à suivre car tu portes les valeurs du club. Quand tu joues on ressent l’émotion que tu as, la même que celle du Calderon, l’envie, l’agressivité, la précision, la joie, l’envie de bien faire, la rage de vaincre, et tu laisserais, si tu le pouvais, tes poumons et tes jambes sur la pelouse, comme si tu jouais pour les supporters.

Alors Merci, merci d’être le joueur que tu es, merci à Diego Simeone sans qui nombreux joueurs ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui, merci d’être un vrai joueur de football, combien devraient s’inspirer de ta mentalité ?
Saúl Ñíguez, tu es sous contrat avec l’Atletico jusqu’en 2020, mais par pitié ne va pas voir ce qu’il se passe ailleurs, tu en as eu l’expérience avec le Real Madrid. Ton futur est là-bas, si des joueurs comme toi restent et montrent l’exemple, nul doute que l’Atletico finira par devenir le plus grand club d’Europe.

Je te souhaites de faire encore beaucoup parler de toi comme tu l’as fais face au Bayern, tu t’es fait connaître par des gens qui devant leurs télévisions mercredi soir qui disaient « C’est qui ce Saul? » Et bien maintenant tu leur a fourni ta carte de visite, de bien belle manière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here