Une nouvelle affaire qui va de nouveau entacher le monde du cyclisme.

Durant le Tour de France 2015 l’Italien Luca Paolini avait été exclu du tour en juillet dernier. C’est à la suite d’un contrôle positif à la cocaïne que le joueur fut écarté de la grande boucle. Lors de cette première interview le coureur s’est expliqué sur cette prise de drogue et sur son addiction aux somnifères.

Il a commencé à prendre des somnifères en 2004, après la mort de son frère. Il est par la suite devenue accro, « un esclave des somnifères« . « Ces erreurs m’ont mené à la cocaïne« .

Paolini dit avoir pris de la cocaïne lors d’un stage à la mi-juin, juste avant le Tour. « Pour moi, c’était inévitable. Je l’ai fait presque sans en avoir conscience. J’étais seul ce soir-là« , explique le vainqueur de Gand-Wevelgem (course Belge).

Le coureur s’est rendu dans une clinique spécialisée à Vérone en Italie pour se soigner de ses addictions. « Cela a été une belle parenthèse de ma vie, ma plus importante victoire« .

Il doit encore comparaître devant le tribunal antidopage de l’UCI.

L’athlète a vu son contrat avec l’écurie Katusha avec qui il avait signé jusqu’en 2016 prendre fin prématurément.

Toutefois, le manager de l’écurie russe, Viatcheslav Ekimov, a laissé entendre lors d’une interview pour le site Cyclingnews.com, qu’il était prêt à discuter avec le coureur italien à propos d’un éventuel retour dans le groupe en 2016, seulement si il est blanchi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here