Pour la première course à Mexico, c’est le brésilien Lucas Di Grassi qui a remporté la course. Parti de la troisième place, il a su profiter de son FanBoost, un avantage de puissance accordé par vote du public sur Internet pour dépasser le poleman du jour, le belge Jerôme d’Ambrosio. 

Tracé du e.Prix de Maxico

Après un départ et un début de course géré, c’est avec le changement de monoplace aux stands que la course s’est emballée. Tout d’abord, Nicolas Prost qui était deuxième a connu des petits problèmes qui l’on fait perdre deux places pour se retrouver quatrième.

La tension est montée très vite entre Jerome d’Ambrosio et Sebastien Buemi. Jerome d’Ambrosio s’est retrouvé deuxième, passé par Lucas Di Grassi. Sebastien Buemi devait éviter de laisser filer Lucas Di Grassi qui est le rival du suisse pour le championnat du monde. Il a tout tenté pour dépasser le pilote belge. Mais ce dernier ne s’est pas laissé faire. A plusieurs reprises, il a eu recours à une défense musclée pour fermer la porte et garder Sebastien Buemi derrière. Les deux pilotes se sont touchés, toutefois sans gravité. Les échanges d’amabilité ont fusé par radios interposées.

« Je l’ai laissé passé quatre fois ce con« 

La tension a été telle que Sebastien Buemi a tenté un passage en force sur le belge et a coupé la première chicane du circuit. Pour éviter une pénalité qui l’aurait relégué dans la hiérarchie, le suisse de e.Dams Renault a été contraint de relaisser passer le belge. Sebastien Buemi s’y est repris a quatre reprises, il a dû laisser passer d’Ambrosio et contenir en même temps ses autres concurrents, à savoir Nicolas Prost, Daniel Abt entre autre.

Cette gestion du traffic a crée la confusion dans le peloton. Des accrochages auraient pu être à déplorer. Sebastien Buemi n’a pas manqué de s’emporter contre le pilote Dragon dans sa radio. Cette remarque, en français a été diffusée en direct à l’antenne. L’ordre final est le suivant, Lucas Di Grassi remporte la course avec dix secondes d’avance sur Jerome d’Ambrosio. Sebastien Buemi assure le podium.

Nicolas Prost finit à la cinquième place. Il a écopé d’une pénalité, un drive-through pour « sorti dangereuse ». Cette pénalité a du se traduire en temps supplémentaire sur son temps final. Il s’est extrait de son box des stands juste devant Daniel Abt qui arrivait. C’est une journée amère pour l’écurie e.Dams Renault du tandem Alain Prost/Jean Paul Driot.

Jean Eric Vergne n’a pas été en verve ; malgré sa sixième place sur la grille et son FanBoost, il termine a une très lointaine dix-septième place.

Journée difficile également pour l’écurie Abt Schaeffler Audi Sport. Après la victoire de Di Grassi, Daniel Abt, lui, est parti à la faute à la fin de la course et termine seulement huitième.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here