Le français auteur d’un doublé aujourd’hui a été l’un des principaux acteurs de la victoire de l’Atletico Madrid ce samedi face au Betis Seville (5-1).

Photo: AFP
Photo: AFP

     • Le match

Les compositions:

Betis Seville: Adán, Molinero, Pezella, Westermann, Montoya, N’Diaye, Cejudo, Fabián, Ceballos, Musonda,Castro.
Atletico Madrid: Oblak; Juanfran, Monsalve, Lucas, Filipe; Augusto, Gabi, Saúl, Koke; Griezmann, Torres

Les premières opportunités sont pour les Colchoneros. A la 10eme minute, Antoine Griezmann reçoit une passe précise et comme il a le temps dans la surface, il envoie une belle frappe vers le milieu du but. Antonio Adan anticipe bien, et repousse son envoi. Une minute après (11′) c’est Koke qui perd une grosse opportunité devant les 6 mètres. Il prend le rebond pour placer une tête juste au-dessus du but.
A la demi-heure de jeu toujours aucune occasion du côté de Seville, et l’Atletico va inscrire son premier but (37′) grâce à Koke qui trouve Fernando Torres, buteur.
Antoine Griezmann marque le deuxième but dans la foulée (42′) sur une louche initialement destinée à Koke, qui a fini sa course dans le but, après une intervention ratée du gardien sévillan.
L’Atlético a maintenu son rythme,  Juanfran a signé le 3-0 après avoir trouvé de l’espace grâce à Correa (65′). Castro (Betis) a réduit le score sur une erreur d’Oblak (79′).
Mais peu de temps après Griezmann s’offre le doublé (81′), sur un super service de Correa. Le Français a même donné une passe décisive à Thomas Partey (90e+2) laissant Adan complètement figé.

• L’homme du match: Fernando Torres

Fernando Torres
Fernando Torres

Sorti à la 63ème minute, remplacé par Correa, il a eu droit à une ovation du Calderon. À la hauteur de sa prestation. El Niño a été un poison pour la défense du Betis Seville, par ses appels, et ses prises de balles. Il a ouvert le score et retrouvé une forme explosive et a su montrer ses qualités techniques.
Son grand pont côté droit a créé le décalage, pour permettre à Griezmann d’inscrire le deuxième but.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here