« Earvin, tu ne nous connais sûrement pas, tu as peut-être vu un ou deux articles de notre site mais on n’est pas très connu. Mais je te suis depuis tes débuts en équipe de France, et tu es un joueur respectable et qui est monté en puissance ces derniers temps avec ton club italien et ensuite avec l’équipe de France. Tu as toujours beaucoup donné pour le maillot tricolore que ce soit pour l’équipe ou même pour le public, je te l’accorde pas très nombreux avant mais qui est grandissant aujourd’hui. Et c’est sûrement pour ça que tu es respectable mais pas seulement, il y a ton jeu aussi. Tu me le prouves après chaque match, tu es le joueur phare de cette #TeamYavbou, de cette bande pote que vous êtes. L’un des meilleurs attaquants au monde, capable de sortir des actions dont ne sait où; comme par exemple hier lors d’une des balles de match face à la Serbie pour la qualification en demie où tu as joué le rôle de réceptionneur et libéro; quel point fou!!! Faut dire aussi, tu nous fais bien rire, ta bonne humeur communicative, tes coiffures décalées à chaque grandes compétitions et surtout ton goût pour la musique, comme nous avons pu le voir avec ta création musicale pour l’Euro. Et puis hier, mais ça date pas d’hier t’as reçu de nouveaux messages racistes qui ne reflètent pas le sport, et qui n’est l’oeuvre que d’une infime partie de personnes dont tu ne dois pas t’occuper. C’est certes dure à encaisser mais tu sais que derrière toi, il y a toute la #TeamYavbou qui te soutiens, et qui n’accepte cette méchanceté gratuite à l’égard de toi. Le sport, je pense que tu seras d’accord avec moi, c’est la compétition, la passion et puis à ton niveau, l’amour du maillot français. Et c’est ce que tu fais depuis de nombreuses années déjà. Alors Earvin, sache une chose c’est que les supporters français et même d’ailleurs sont derrière toi, et que le racisme dont tu fais l’objet est inacceptable. Le sport n’a pas de couleur, le racisme ne doit pas intervenir dans le monde sportif et dans le monde de tous les jours. Un sportif qu’il soit blanc ou noir, reste un sportif et un humain. Alors, les gens qui n’ont pas compris cela, sont des incultes; et nous te soutenons tous, moi le premier dans ce combat contre le racisme Earvin. Une chose est sûre c’est que tu dois continuer ta route comme tu le fais si bien, et briller pour leur montrer de quoi tu es capable, comme tu le fais déjà; alors ne t’arrête pas. Ne t’arrête pas, parce que derrière on est tous là! »


L’équipe de France dispute actuellement son championnat d’Europe et à décoller ce matin pour la Bulgarie afin de disputer le dernier carré de ce tournoi. Les bleus affronteront la Bulgarie victorieuse de l’Allemagne, en demie-finale du CE samedi à 20:45 pour, espérons le, une qualification en finale. Malgré un collectif de grande qualité, Earvin Ngapeth est le joueur phare de cette équipe de France. Retour sur ce joueur qui fait tourner les autres équipes en bourrique.

Franco-camerounais, Earvin est né en septembre 1991 en France; il est resté très attaché à son papa ancien volleyeur lui aussi, aujourd’hui entraîneur. Alors passionné de foot à son âge, Earvin suivait aussi le volley de par son père. Et puis c’est à 13 que tout a commencé avec Poitiers, où Earvin N’gapeth débuta le volley en voyant que les ambitions n’était pas les mêmes qu’au foot. Ce ne sont pas non plus les mêmes qualités physiques que requiert les deux disciplines et Ngapeth avait des qualités de volleyeur en témoigne sa taille (1.94) et sa détente impressionnante qui lui permettent d’évoluer aujourd’hui au plus haut niveau.

Il devient l’un des meilleurs joueurs en équipes juniors enchaînant performances sur performances et en 2008, Earvin va signer un contrat professionnel avec l’équipe du Tours Volley-Ball, dirigé par son père, à 17 ans seulement. Et le palmarès va cesser de s’agrandir, avec une victoire en championnat d’Europe des -19ans en 2007 puis 2009; puis c’est une victoire en championnat d’Europe des -21ans et vont s’enchaîner le championnat de France en 2010, la coupe de France en 2009, 2010 et 2011 et plus récemment sa participation à la finale de la Ligue des champions en 2013.

Ngapeth lors de l'Euro 2015.
Ngapeth lors de l’Euro 2015.

Connu pour son franc-parlé, Ngapeth ne mâche pas ses mots. Lorsqu’il a quelque chose à dire, il le dit comme en 2010 lors du championnat du Monde où le joueur tricolore s’en est pris à son sélectionneur parce qu’il estimait ne pas avoir assez de temps de jeu; celui lui avait coûté sa place en sélection nationale ce qu’avait mal vécu le joueur d’autant plus que beaucoup de média se sont mêlés de l’affaire. Mais en 2011, Earvin est rappelé en sélection nationale mais Ngapeth avoué lors de son rappel en équipe de France ne pas avoir oublié totalement cette histoire: « Cette histoire, je l’ai mal vécue. Ma mère m’appelait en pleurs, dégoûtée qu’on parle comme ça de moi dans la presse. C’est vrai que le comportement de certaines personnes m’a déçu. Parfois, encore aujourd’hui, ça m’empêche de dormir ». Malgré un tempérament assez « grande-gueule » le joueur a depuis réussi à faire sa place en équipe de France pour même devenir le leader de la #TeamYavbou

Prépondérant en équipe de France, Earvin Ngapeth se fait aussi remarquer dans son club italien où il a une place forte. Attaquant, réceptionneur, mais aussi parfois passeur ou même libéro quand il le faut (dans les situations problématiques), Ngapeth est un joueur plein qui a fait forte impression lors de la Ligue Mondiale gagné par la France et a fait une très bonne phase de poule dans le championnat d’Europe ainsi qu’un quart de finale plein avec son coéquipier Antonin Rouzier.

 

La musique comme deuxième passion

Alors qu’Earvin Ngapeth reste le joueur phare de l’équipe de France, il a aussi une passion pour la musique et plus particulièrement le rap. Earvin, sous le nom de « Klima » a sorti son premier album ‘Klimatizason’ en 2010 et enchaîne les tubes lors des grandes compétitions de son équipe de France. D’abord « TeamYavbou » et la dernière « Nouvel Ordre – Génération Yavbou ». Alors en même temps d’être un grand sportif, Earvin Ngapeth prend le temps de faire de la musique, sa deuxième passion après le volley.

 

Alors, Earvin après tout cela, bravo pour ton parcours en espérant qu’il continue et que ton palmarès grandisse lors de ce championnat d’Europe et que toi et ton équipe irez aux JO de Rio. Après toutes ces injures que certains ont pu avoir avec toi, montre leur de la plus belle des manières (la victoire) que cela ne t’atteint pas. Bonne fin d’Euro à toi et bonne saison à Modène en Italie, où l’on suivra tes exploits toujours plus surprenants.


L’EQUIPE PARLONSSPORTS SOUTIENT EARVIN NGAPETH ET LA #TEAMYAVBOU.

TEAMYAVBOU ENSEMBLE

Pour suivre l’actu du volley français, rendez vous ici -> 100% volley-ball français

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here