Ce soir était un soir à ne pas manquer ! La France jouait son quart de finale face à une grosse équipe qu’est la Lettonie ; le match s’annonçait donc très tendu. En effet, après le coup d’envoi, les deux équipes marquaient chacune à leur tour avec un bon Boris Diaw. Après les deux lancers-francs marqués de Rudy Gobert au bout de 5 minutes, le score était de 9-10. Petit à petit, les Lettons creusaient l’écart ; mais ils ne creusaient pas forcément grâce à leur réussite, c’était aussi grâce à l’échec des bleus et notamment de Tony Parker (2ème échec) qui ne trouve plus le chemin du panier en ce moment. Alors que la Lettonie commençait à imposer son rythme, la France avait du mal à rentrer dans son match. Heureusement, à la fin du 1er quart de temps, l’écart n’est que de 4 points : 21-25.

Début du deuxième quart de temps, l’écart se conservait, jusqu’à ce que Gelabale parvienne à mettre la France devant au compteur 27-26 à 7 minutes de la pause. Mais cette légère avance ne fut que brève puisqu’à 4 minutes de la mi-temps, la sélection Lettone reprenait 5 points d’avance. Rien allait pour la France, avec un 0/4 à trois-points. A quelques instants de la pause, les tricolores reviennent à un petit point de la Lettonie 33-34. Voilà le tournant du match. C’est dans les 2 dernières minutes de la première mi temps que nous avons retrouvé le VRAI Tony Parker. Avec 7 points de suite, il a fait lever la salle, et surtout fait passer sa team devant à la mi temps : 40-38. La grande satisfaction de tous les français, TP is back !

tony-parker-basket-championnat-d-europe_8dee203f3696d35e05ba3565abe61b63

Au retour des vestiaires, les bleus étaient plus que motivés, et il le fallait car ils devaient montrer un bien meilleur jeu qu’en première mi temps. C’est exactement ce qu’ils ont fait. Comme toutes les rencontres précédentes, les joueurs de Vincent Collet ont démarré le 3ème quart de temps sur les chapeaux de roue ! Avec une très grosse agressivité défensive, les bleus reprennent confiance sur leurs tirs : Batum plante un swich, De Collo enfile son trois-points puis enchaîne avec un step-back. C’est un 7-0 que la France a infligé à la Lettonie (47-38). Alors qu’il restait 5 minutes dans ce 3ème quart, c’est un magnifique alley-oop entre TP et Gobert qui fait vibrer la salle de Lille. A la fin de ce quart de temps, la France menait 56-49. Que nous vaut ce changement si brutal ? La défense. Il n’y a pas de secret, la défense fait l’attaque.

4ème quart de temps, les tricolores devaient assurer et conserver cette avance. Pas de soucis pour cela, les français repartaient de plus belle avec une panier à trois-points de Tony Parker suivi d’un panier de Boris Diaw. S’en suit par un rebond offensif de Joffrey Lauvergne qui remet dedans. Nos intérieurs sont impossible à arrêter dans la raquette. A 4 minutes de la fin du match, 64-47 en faveur des bleuets. La France domine, conclue des contre-attaques, et font même faire des air ball à leurs adversaires. Notre capitaine est toujours présent, d’abord avec un superbe contre puis avec son panier. A 3 minutes, la France est entrée dans la pénalité mais le score reste quand même bien en faveur des bleus : 72-56.  Au final, les tricolores l’ont emporté 84-70. OUF ! La défense est vraiment la clé de ce match ; 1er QT : 25 points encaissés, 2ème QT : 13 points encaissés, 3ème QT : 7 points encaissés et 4ème QT : 21 points encaissés.

Les français ont très bien réagi en deuxième mi-temps. Seul bémol, le manque d’agressivité de la première mi temps. Qualifiés en demie-finale, les français ne devront pas reproduire cette même première mi-temps face à l’Espagne ! Allez les bleus, en route pour la finale !

TOUS-ENSEMBLE

BEATSPAIN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here