Max Verstappen est arrivé pour tout casser en F1, aujourd’hui le tonnerre a frappé le paddock de Barcelone. Incroyable course et Max Verstappen signe une immense victoire. La F1 a un nouveau roi. 

On croyait avoir tout vu en terme de bouleversements et d’accrochages à Sotchi et bien ce n’était finalement rien. Max Verstappen a remporté le grand prix d’Espagne en majesté. Retour sur ce dénouement inimaginé.

La foudre est d’abord tombée sur les têtes de Mercedes. On le craignait, mais on n’osait pas l’imaginer mais les deux Mercedes qui s’élançaient en première ligne se sont accrochées et ont du abandonner. Rosberg avait pris le meilleur sur Hamilton au premier freinage. Hamilton n’a pas aimé se faire bousculer. Il a tenté un dépassement dans le virage 3 sur son coéquipier mais Rosberg n’a pas voulu se laisser faire lui non plus. Le résultat est un accident entre les deux Mercedes qui les contraint à l’abandon.

Une première touchette avait crée la polémique entre les deux pilotes à Spa en 2014. Cette fois, c’est la même scène mais puissance mille auquel on a assisté. L’écurie va discuter, faire le point. Il est trop tôt pour porter la responsabilité sur l’un ou l’autre. Dans tous les cas, c’est une fin de règne amère pour Nico Rosberg qui marchait sur l’eau. Il était en passe de signer une huitième victoire consécutive.

De tout ce raffut, ce sont les Red Bull qui en ont profité. Ricciardo s’est directement placé en tête de ce Grand Prix. Les Ferrari qui accusaient un retard sur Mercedes au classement et après les qualifications ont vue là une occasion inespérée de revenir.

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent. Ce fut le cas. La course a tourné à la lutte entre les Red Bull et les Ferrari clairement au dessus du lot.  Verstappen et Raikkonen ont joué la stratégie a deux arrêts. Le challenge a été grand pour les deux pilotes qui se sont rapidement porté en tête du grand prix. La chaleur et l’abrasivité de la piste n’ont pas favorisé la tenue des pneus. Cela rajoute en prestige pour la victoire de Max. Derrière, Ricciardo et Vettel ont finalement opté pour la stratégie à trois arrêts. Les deux Red Bull/Ferrari se sont retrouvées aux prises en deux endroits du circuit. Dans les deux cas, la bataille a été serrée jusqu’au bout.

Verstappen a dû gérer ses pneus usés, la pression de Raikkonen derrière a été très forte. C’est là que l’on doit reconnaître le talent de Max Verstappen. Il n’a jamais commis une seule erreur, même quand Raikkonen poussait avec le DRS qui lui permettait d’être plus rapide en ligne droite. C’est le châssis de la Red Bull qui a le mieux fonctionné dans le dernier secteur plus sinueux. Raikkonen perdait à chaque fois trop de temps à la réaccélération dans le dernier virage.

La tension a été extrême dans les deux garages. Red Bull aurait peut être pu faire mieux. La stratégie à trois arrêts n’a pas fonctionné pour Ricciardo. Il était le leader, mais les arrêts lui ont fait perdre des place. Il est revenu sur Vettel, mais avant la fin, un pneu a crevé, ce qui l’a obligé à passer au stands dans l’avant dernier tour.

Il perd une belle occasion de signer une quatrième victoire. Pendant ce temps, Verstappen résistait et filait vers sa première victoire. Il ne faut pas oublier qu’il est arrivé chez Red Bull en tant que pilote officiel que le vendredi matin. Il a fait une grosse impression en qualifications hier, et aujourd’hui, il réalise un rêve et aussi le rêve de son père, Jos, qui a tout fait pour mettre son fiston chez les meilleur le plus rapidement possible.

Une chose est sûre, Helmut Marko n’a pas regretté d’avoir relégué Daniil Kvyat pour le jeune Hollandais. C’est une prestation énorme qu’il a réalisé. Il peut voir grand pour la suite de sa carrière. Verstappen sera là pour profiter. C’est donc la première fois que l’on a pu entendre l’hymne néerlandais sur un podium de Formule 1. Nul doute que ce ne sera pas la dernière fois.

Cette course n’aura pas manqué d’action. Carlos Sainz a battu son nouvel équipier et marque les nuits points de la 6ème place. Alonso qui était parvenu en Q3 pour la première fois a connu un problème technique qui l’a obligé a abandonner. Button est parvenu a ramener les deux points de la 9ème place. Il y avait mieux a espérer pour McLaren, mais ils auront des opportunités dans l’avenir. Les développements vont les aider.

Quant à Romain Grosjean, il a abandonné pour la première fois. Il aurait pu lui aussi prétendre à des points. Gutierrez a terminé onzième, à la porte des points. Les Renault ont terminé sans surprise a des lointaines 13ème et 14ème places.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here