On a pas fini de parler de l’accident effroyable d’Alonso lors du Grand Prix d’Australie. L’état de santé du pilote, l’état de son unité de puissance et son baquet. 

Fernando Alonso n’a pas manqué de faire parler de lui avec deux tweets énigmatiques postés la semaine dernière sur son compte Twitter. Pour les amateurs de charades, l’un d’entre eux était celui-ci.

L’une des conclusions qui s’impose est qu’il a finalement subi un choc. Il a sans doute du suivre un traitement, ce dernier l’a empêché de s’entrainer normalement. McLaren a publié un communiqué ou l’équipe s’exprime sur le Grand Prix de Bahrein a venir. Il a rassuré sur son état confiant qu’il était ravi d’être à Bahrein et qu’il était impatient de se retrouver en piste dans la voiture. Il regrette que son accident ait masqué les progrès de la MP4-31 au cours de l’hiver. Mais la fiabilité est un bon pas pour développer la voiture. Sa motivation semble intacte et il souhaite en profiter plus que jamais.

Concernant la voiture, il tient à remercier son équipe et ses mécaniciens pour avoir réussi a reconstruire une voiture neuve en moins de deux semaines.

Pour le moteur hélas, Honda a confirmé qu’il n’y avait pas de miracles à attendre. Les différentes parties de son bloc propulseur ont subi trop de dégâts pour pouvoir être réparées et remontés plus tard dans la saison. Alonso devra terminer la saison avec quatre unités de puissance.

Mais le plus étonnant est l’investigation de la FIA sur le crash à cause du fait que son baquet ait été fissuré. Il n’aurait pas résisté au choc au niveau des épaules. Ce sont des nouvelles pistes à étudier pour améliorer la sécurité qui est déjà très avancée. Si le siège s’est fissuré, c’est que quelque chose n’a pas fonctionné et des blessures auraient pu être à craindre pour le pilote. La FIA doit éviter que cela n’arrive parce que les conséquences pourraient être graves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here