Renault a assuré en reprenant Lotus que la saison 2016 de Formule 1 marquerait l’année Zéro de son projet dans la discipline. De fait, les résultats obtenus ne seront pas à la hauteur de leurs exigences. Mais la dernière place « embarrassante » de Palmer en Chine pourrait accélérer l’arrivée du français au volant de la RS 16. 

Rien n’est encore fait à l’heure actuelle! Mais il est certain que Jolyon Palmer est sous pression de la part des dirigeants de Renault. Après des débuts prometteurs en Australie, Palmer a eu du mal à Bahrein et plus particulièrement à Shanghai à signer des résultats probants.

Le britannique est attendu au tournant à Sochi ce week-end. Des déclarations rapportées par Speed Week font état d’un possible remplacement de Palmer par Ocon dans un avenir plus ou moins lointain. Le français sous contrat avec Mercedes serait ainsi promu. Il est pilote de réserve.

Depuis la reprise de Lotus par Renault, le directeur sportif de l’écurie n’est autre que Frédéric Vasseur, l’ancien patron de ART Grand Prix, l’écurie avec laquelle Ocon est devenu champion du monde GP3 l’année dernière.

Palmer compte retrouver son niveau de Melbourne très rapidement pour défendre sa place dans l’écurie. Il a avoué être encore dans une phase d’apprentissage.

Renault va finalement se battre pour adopter une approche agressive en terme de développement de son châssis. Cela permettra-t-il d’aider Palmer dans sa mission ?

Dans un même temps, Renault avait admis que Kevin Magnussen pourrait être prolongé en 2017. Il ne possède un contrat que pour un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here