Nous sommes à deux mois de cette grande compétition et pour se préparer au pire les pouvoirs publics ont mené hier un exercice simulant plusieurs attentats en ville. Trois lieux stratégiques ont été choisis comme le Stade, l’aéroport et la « fans zone ». Le but: voir la coordination entre les différents services sur place, les réflexes à avoir, les capacités qu’ont les hôpitaux dans ce genre de situation.

 

Le déroulé de la simulation :

Le match vient de débuter au Stadium quand un terroriste prend en otage huit personnes et au même moment d’autres se font exploser sur la Fan Zone des allées Jules-Guesde.

Deux heures après dans l’aéroport plusieurs personnes tirent dans la foule. Un bilan de 86 victimes dont 27 en état d’urgences.

La police doit à chaque fois sécuriser la zone avant de laisser intervenir les secouristes. Par la suite déplacement des blessés vers les hôpitaux.


Un exercice qui a déjà eu lieu à Saint Étienne et Bordeaux. 820 personnes ont été mobilisés hier soir à savoir le SAMU, le RAID, les pompiers ou encore les services de parquet de Toulouse.

« La sécurité doit être maximale. Nous devons tester la coordination des services. Nous pouvons dire que nous sommes prêts », a indiqué le préfet de la Haute-Garonne, Pascal Mailhos avant cette intervention.

La sécurité lors de l’Euro dans les différents zones cité précédemment:

715 agents autour du Stadium, 160 sur la Fan Zone qui peut accueillir 12 000 personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here