Aujourd’hui c’était le début de la sixième manche de la saison de Formule 1. Le week-end est chargé, c’est ce matin que les pilotes ont pris part aux premiers essais du Grand Prix.

La journée aura été animée. Ce matin, les Mercedes ont débuté la journée en limant le bitume. Rosberg et Hamilton ont affuté leurs couteaux en s’employant a faire tomber les références chronométriques. D’un tour en 1’20, la barre est rapidement descendue à 1’15 »537. Après l’accrochage entre les deux coéquipiers dans le premier tour de course à Barcelone, le duel avait lieu en piste, de façon plus conventionnelle. L’allemand s’est emparé de la deuxième place de la première séance en 1’15 »638.

Pirelli a amené son nouveau pneu, l’ultra tendre à bande violette. Il devrait permettre d’atteindre un nouveau niveau d’adhérence, ce qui permettre de voir les chrono tomber le samedi en qualifications.

Derrière, Monte Carlo s’est chargé de se rappeler au bon souvenir des pilotes. Felipe Massa a été le premier à en faire les frais. Il a endommagé sa Williams contre les rails à la sortie de Sainte Devote. Il est rentré dans le virage avec du sous virage, et c’est son moteur électrique lors de la phase de récupération d’énergie qui s’est chargé d’envoyer l’arrière puis l’avant dans les rails. Fin de séance.

Un peu plus tard, c’est Jolyon Palmer qui est entré en contact avec les rails au bureau de tabac. Les rails, il les avait léché à la fin du tour au virage Anthony Noghès, mais sans conséquences. Cette fois, la suspension arrière droite été cassée. Kevin Magnussen l’a imité dans l’après midi mais sans trop de dégâts.
Puis c’était au tour de Romain Grosjean de se faire avoir avant la chicane du port, à la sortie du tunnel. Rio Haryantho a eu moins de chance. Il est parti à la faute au même endroit, mais sa voiture a été passablement endommagée.

Mais l’événement le plus marquant, a eu lieu en fin de séance ce matin. Une plaque d’égout en fonte s’est soulevée au passage de la Mercedes de Rosberg, ce qui a provoqué une crevaison. La plaque s’est envolée et c’est Jenson Button qui la heurté de plein fouet. Heureusement, le contact s’est produit au niveau de l’aileron avant qui a été détruit. Le pire aurait été que cette plaque ne le frappe au niveau du casque. Les dommages corporelles auraient pu être bien plus catastrophiques.

C’est une image comme ça qui relance le débat sur l’intérêt d’un Halo ou de l’Aéroscreen de Red Bull. Que l’on soit un puriste ou non, les dangers méritent de réfléchir à la question.

Dans la séance de l’après midi, Daniel Ricciardo s’est signalé en réalisant le meilleur chrono. Il a tourné en 1’14 »607. Sans trop vouloir s’avancer, la pole position est devenue un objectif. Et bien souvent à Monaco, elle mène à la victoire.

Classement EL2 :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here