Coup de froid sur le partenariat Red Bull/Renault : Le constructeur menace de quitter le motoriste au losange.

Les relations entre les écuries et les motoristes ne sont pas toujours simples. On a tendance à retenir les associations qui ont fonctionné. Tout simplement parce que ces succès ont marqué l’histoire de la discipline.

De cette manière, nous pouvons citer les grandes heures de McLaren et Honda à la fin des années 1980, Williams et Renault dans les années 1990, McLaren et Mercedes à la fin des années 1990 et bien évidement, celles qui se sont achevées en 2014, l’union qui a donné quatre titres pilote et constructeur consécutifs, je veux parler de Red Bull et Renault.

Le motoriste français a incontestablement marqué les esprits de la F1 moderne entre 2010 et 2013.

Cela dit, les fissures apparaissent au grand jour entre le constructeur autrichien et son motoriste. Quelle est la cause de ces difficultés qui minent une relation qui date de 2007?

Les performances. Nous vous en parlions sur Parlons Sports, les résultats obtenus par la firme basée à Milton Keynes en Grande-Bretagne accusent une tragique désillusion. Au dernier Grand-Prix d’Australie, Daniel Ricciardo a obtenu en qualifications la 6eme place a 2 secondes du poleman Lewis Hamilton. Il s’était classé 6eme en course a +1 tour du vainqueur.

Mais cela n’est pas neuf. Déjà en janvier 2014, alors que les premiers tours de roues étaient laborieux pour les écuries motorisées par Renault, Red Bull avait menacé de se séparer du français. Helmut Marko, le dirigeant de la filière jeunes pilotes de la marque et le plus proche conseiller de Dieter Mateschitz, directeur général de Red Bull n’y était pas allé de main morte. Selon lui, il était alors clair que le mieux était de changer de motoriste pour les saisons ultérieures.

Dans un contexte de changement de réglementation, ou les moteurs V8 atmosphériques ont été remplacés par des moteurs V6 turbo hybrides. (Qui couple puissance thermique avec combustion d’essence classique et puissance électrique générée par récupérateurs d’énergie et batterie. Le V signifie que les pistons sont disposés en V. Il y en a maintenant 6 ; 3 de chaque côtés).

http://www.focusauto.fr/les-differents-types-de-moteur-en-v/

Dans cette nouvelle réglementation, le moteur de Viry-Châtillon a montré des lacunes criantes. En plus de casser à causes de surchauffes (les systèmes de refroidissement n’étaient pas au point. Pas aidé non plus par le peu de place laissé sur le châssis pour des questions d’efficacité aérodynamiques. (Voir la partie cerclée).

La forme des pontons sur les flancs se resserre énormément. La place pour le moteur est vraiment très resserrée, très compactée. Les surchauffes sont plus faciles.

À ce manque de fiabilité, la vitesse pure s’est retrouvée amoindrie, ce qui a posé pas mal de problèmes dans les longues lignes droites des circuits.

L’ensemble des performances obtenues sur ces quelques mois rend pessimiste les dirigeant de l’écurie au taureau rouge. Il faut ajouter qu’à ces faibles résultats de 2014, Renault, par la voix de son directeur, Cyril Abiteboul avait promis que l’écart serait réduit avec la concurrence pour la saison 2015. Le directeur général de la compétition pour la firme au losange avait promis 30 chevaux de puissance supplémentaire. La référence étant Mercedes. Selon les propos de Christian Horner, le chef de l’écurie, Red Bull accuserait un retard d’une centaine de chevaux. Les performances, au lieu d’avoir été rapprochées ont été encore plus creusées.

C’est ce constat amer qui rend Helmut Marko furieux, appuyé par Adrian Newey qui a déclaré que Renault ne faisait rien pour se donner les moyens de progresser ; cela en marge du Grand-Prix d’Australie. Les prochains Grand-Prix devront être meilleur, sans quoi l’ultimatum risquera fort d’être appliqué.

Est-ce du bluff pour motiver Renault ? Les intentions de rupture sont-elles devenues claires? Les prochains Grand-Prix nous le diront. Ceci ne manquera pas d’ajouter du piment à la saison.

Nicolas Martinet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here