En ce samedi soir, les foréziens recevaient l’équipe de Lyon SO qui affichait après huit journées un bilan de 5 victoires pour 3 défaites. Les hommes de coach Cortey étaient, quant à eux, eux toujours invaincus et comptaient bien garder leur forteresse imprenable.


Un premier quart-temps serré et un duel à distance : 

C’est dans une salle remplit que le match commence. Feurs prend les devants grâce au talent du meneur et meilleur joueur Parlons Sports du mois d’Octobre, Louis Prolhac (21 points). Véritable dynamiteur, il va faire tourner la tête des lyonnais. En face, le puissant Coulibaly est bien trouvé par ses coéquipiers et marque 10 points dans ce quart-temps. Feurs prendra 6 points d’avance avec une nouvelle fois un numéro d’équilibriste de Prolhac au milieu de la défense des visiteurs.

Un second quart musclé :

Dans le second quart-temps, ce sont bien les lyonnais qui imposent le rythme, avec une défense bien plus agressive et un duo Zachée-Haquet au scoring. Le premier se charge de marquer dans la zone intermédiaire, quand le second enchaîne les primés derrière la ligne à trois points. En face, Beugnot fait monter toute la défense forézienne d’un cran et montre toute sa vision du jeu en piquant plusieurs ballons. En attaque, Mansaré (10 points) permet à Feurs de rester devant à la mi-temps, 44-41. On assiste à un match très équilibré et très plaisant, un match d’homme ou chaque équipe se rend coup pour coup.

Feurs très solide durant le troisième quart :

Au retour des vestiaires Feurs est appliqué défensivement, l’adversaire ne trouve des solutions que par Zachée. C’est sur un tir de ce même joueur que les visiteurs passeront devant d’une courte tête en début de quart-temps. Mais Feurs ne s’affole jamais. Dans cette équipe chacun est capable d’apporter et cette fois-ci, c’est par les arrières Wiltz (8 points) et Alao (21 points) que les verts vont reprendre la marque. Au final, Feurs mène 59-52 après 30 minutes.

Un dernier quart majestueux : 

À l’aube de ce dernier quart, rien n’est fait. Les deux équipes se rendent coups pour coups. Beugnot est au four et au moulin en défense. Interceptions, rebonds tout y passe, il apporte de la sérénité. En face, Haquet tient les siens grâce à son adresse extérieure. Zachée – très bon sur ce match – va lui, prendre une faute technique pour ces multiples discussions avec les arbitres et les joueurs locaux. Il sort pour 5 fautes. Le match est équilibré, personne ne craque et Lyon SO va se rapprocher. Mais du côté de Feurs, la machine Zaka Alao sort de sa boîte au meilleur moment et va faire parler tout son talent offensif, 4 primés plus tard, Feurs est tête et ne lâchera plus l’affaire. Le public forézien est comblé, une ola se déclenche dans le forézium et Feurs l’emporte 80 à 74.

Deux belles équipes, une salle pleine, un match serré, il n’en fallait pas plus pour combler tout les amoureux du basket. Feurs est toujours invaincu dans ce championnat, et avec un tel collectif et une telle envie, pourquoi ne pas réussir la passe de dix le weekend prochain au Cannet ?

 Remise du trophée « Vervas Métal » récompensant le meilleur joueur du mois d’Octobre pour Louis Prolhac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here