Hamilton - 1er poleman 2017 (source : eurosport.com)

Après huit jours d’essais en février et mars, les choses qui comptent arrivent. La première séance de qualifications de l’année est un premier moment pour faire le point sur la hiérarchie réelle et celle aperçue à Barcelone. 


Sans surprise, les Mercedes et Lewis Hamilton sont au rendez-vous. On vous parlait des chronos qui tombaient les uns après les autres, oubliez son 1:23:837. Cette année, la nouvelle référence est de 1:22:188. Lewis Hamilton signe sa 62ème pole position et se rapproche des légendes Ayrton Senna et Michael Schumacher qui détiennent respectivement 65 et 68 poles chacun. Un beau record devrait tomber cette année. Valtteri Bottas était très surveillé lui aussi. Le successeur à Rosberg signe seulement le troisième temps à près de trois dixièmes de la pole. Il n’a pas réussi a assurer la première ligne 100% Mercedes. Faut-il le conspuer ? Non! Pas maintenant, pas déjà ? Le finlandais a tout donné pour être à la limite, mais cela n’a pas payé. Il aura 19 autres chances cette année.

Les Ferrari étaient-elles particulièrement scrutées car possibles seules à lutter avec les Mercedes pour la pole. Ce ne sera cependant pas le cas. Vettel s’intercale entre les Mercedes. Il aura manqué de puissance. Cet écart de deux à trois dixième tient toujours. L’Allemand ne peut se satisfaire que d’un 1:22:456. Mais c’est le comportement en course qui sera le plus important. Nul doute que s’il y a un espace au premier freinage, Vettel n’hésitera pas s’y faufiler. Il pourra sans doute contrôler la course, à condition qu’il n’y ait pas de problèmes, de stratégie par exemple. Ferrari tient une belle carte.

Les Red Bull sont bel et bien plus lentes. Max Verstappen ne partira que de la 5ème place à déjà 1,2 seconde du meilleur temps d’Hamilton. Le Néerlandais à annoncé la couleur, il n’y aura pas de miracles à attendre de sa part : « La course sera ennuyeuse… Celui qui sortira en tête du premier virage gagnera la course. » C’est la catastrophe pour Ricciardo, le local du paddock qui est parti à la faute en Q3 et n’a aucun tour chronométré. Il sera en 10ème position. Pas idéal devant son public.

Pour les Français, la journée a été positive pour Romain Grosjean qui hisse sa Haas au 6ème rang. Il avait été celui qui avait réalisé une magnifique performance l’année dernière marquant huit points en profitant d’une neutralisation de course. Si cette performance était  inattendue, cette année, cette place en qualification pourrait d’avantage venir de la performance pure de la Haas. Cependant, toutes les écuries ne sont pas encoure au point comme Force India. Esteban Ocon doit se contenter de la 14ème place. Hulkenberg place la première Renault à la 12ème position.

Le classement complet :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here