Nico Rosberg a réussi un tour de force au championnat lors de ce Grand Prix d’Italie. Avec cette victoire, il est revenu à deux points de Lewis Hamilton, actuel leader. Pendant ce temps, les français poursuivent sur leur lancée. 

Esteban Ocon
Source : www.motorsport.fr

Ocon gagne en expérience

Esteban Ocon pourra se réjouir d’avoir terminé le Grand Prix. En effet, son week-end n’a pas été des plus facile. Il a tout d’abord été victime d’un problème électrique le vendredi après-midi en essais libres.  Il a dès lors perdu 50 minutes très précieuses pour la compréhension de la dégradation des pneus Pirelli et la préparation de la course.

Les choses ne sont pas allées en s’arrangeant le samedi, jours des qualifications. Le français n’a pas pu boucler le moindre tour rapide. Un nouveau problème électrique l’a contraint a mettre pied à terre dans son tour de sortie. Il a pris part à la course de la 22ème place quand Pascal Wehrlein réussissait une très belle 13ème place en Q2, intercalé entre les deux McLaren.

Sans surprises, la course aura été très compliqué. En manque de maîtrise avec des pneus qu’il n’a pas pu tester, Esteban Ocon n’a pas pu faire mieux que dernier. Il s’est classé 18ème du faits des quelques abandons dû à des accrochages dans le traffic.

La seule satisfaction sera d’être parvenu a éviter les accrocs. Cette fois, il n’a pas connu de problèmes, ce qui n’est pas le cas de Wehrlein qui a du abandonner rapidement pour des ennuis mécaniques. Il lui a été intimé l’ordre de stopper la voiture et éteindre le moteur. Deuxième abandon en deux courses depuis la reprise pour le deuxième pilotes encadré par Mercedes.

Le plaisir n’aura tout de même pas été au rendez-vous, a-t-il avoué sur Canal+ après le Grand Prix. « C’était possible de faire beaucoup mieux dans la course. On n’a pas tiré le meilleur potentiel de la voiture. La qualif’ ne nous a pas aidés hier et on ne pouvait pas attendre des miracles avec une stratégie complètement différente des autres. C’était difficile de garder les pneus (mediums) sur 33 tours, à la fin j’étais complètement à l’agonie. »

Le prochain Grand Prix devrait être difficile pour Manor dans les rues de Singapour.

Romain Grosjean agressif

Pour Romain Grosjean, il n’y avait clairement rien à perdre. Parti 17ème suite à une pénalité pour changement de boite de vitesse, le pilote Haas avait la monture pour viser les points. Notre deuxième français a choisi une stratégie à un seul arrêt. Il devait donc faire tenir ses pneus. Le pari aurait pu être payant, il se classe finalement 11ème. C’était la seule chose à faire pour lui.

La voiture fonctionnait bien, aidée par un astucieux aileron arrière très travaillé. Gutierrez est lui parvenu a se hisser en Q3, une première pour Haas cette saison.

Dans le reste du plateau, les Mercedes se sont distinguées par leur vitesse. Rosberg a su prendre les commandes de la course à cause d’un mauvais départ d’Hamilton pour ne plus les lâcher. Les Ferrari n’ont pas pu faire mieux que 3ème et 4ème.

Ce week-end a aussi été marquée par l’annonce de la retraite de Felipe Massa et la pré-retraite de Jenson Button. Deux poids lourd du paddock ne seront plus sur la grille en 2017. Chez McLaren, le remplaçant de Button a été annoncé (et il faut dire qu’il était très attendu) ; il s’agit de Stoffel Vandoorne, la pépite belge qui a écrasé le GP2 en 2015. Il a remplacé Alonso avec brio à Bahrein suite à son accident de Melbourne. Il s’est adjugé le point de la 10ème place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here