Mohoumadi31

 

 

 

 

 

 

 

  • Un champion européen avec des rivaux qui se désistent

Samedi soir, le français Hadillah Mohoumadi (35ans, 19-3-1, 14 K.-O) rencontre le hongrois Ericles  Torres Marin (39ans, 8-6-1) lors d’un combat prévu en dix rounds à défaut d’avoir trouvé un adversaire pour sa défense de titre européen EBU après de multiples désistements de ses rivaux.

Le boxeur tricolore part favori dans cette rencontre des super poids moyens au vu de son palmarès et de sa progression constante depuis 2013. Sur ces quatre derniers combats, l’arbitre a été contraint d’arrêter ses adversaires. Cette donnée met en lumière la parfaite adéquation entre la technique et l’intelligence dont il fait usage sur le ring.  Agé de quatre ans de plus, Ericles Torres Marin semble ne pas pouvoir l’inquiéter. Avec un palmarès composé quasiment d’autant de victoires que de défaites, le combat semble s’engager dans une voie unilatérale favorable à Hadillah Mohoumadi. Mais attention, le palmarès d’un boxeur ne reflète pas toujours son niveau. L’exemple type est le cas du boxeur français Rénald Garrido, victime du « boxing » business qui vise à former des champions qu’à l’intérieur d’un  pays et à choisir des adversaires légèrement inférieures.

Ça fait mal de voir de voir un sportif comme Hadillah Mohoumadi devoir boxer dans une rencontre en dix reprises alors qu’il aurait dû remettre son titre européen en jeu. En bas de l’affiche d’un championnat intercontinental IBF, nous vous proposons donc de revenir sur son parcours pour comprendre aisément la situation dans laquelle il se trouve actuellement.

  • Retour sur sa carrière commencée le 19 décembre 2008.

Hadillah Mohoumadi (35ans, 19-3-1, 14 K.-O) est l’actuel meilleur boxeur de l’hexagone dans la catégorie des super poids moyens.

Hadillah Mohoumadi connait son premier match nul contre son compatriote Karim Achour qu’il avait battu lors de leur première rencontre en 2009. Premier combat à l’étranger, première défaite de sa carrière après son duel contre l’italien Cristian Sanavia en 2010. Grand vainqueur de la coupe de la Ligue en 2011, il est lui désormais possible d’accéder au statut de challenger pour le titre de champion de France. La consécration nationale arrive un an plus tard après sa victoire unanime contre l’autre challenger Hugo Kasperski pour le titre laissé vacant par Christopher Rebrasse. Son deuxième combat à l’étranger contre Nikola Sjekloca se solde d’une défaite unanime aux points en 2012. Et comme le dit l’adage très célèbre « jamais deux sans trois » il perd sa rencontre au Royaume-Uni contre le britannique James DeGale pour le titre européen EBU la même année. Il défend victorieusement pour la première fois son titre de champion de France en 2013 contre Cedric Bellais. Toujours dans cette même année, la malédiction du combat à l’étranger prend fin après sa victoire sur Pawel Glazewski en Pologne. Le 29 mai dernier, il devient le nouveau champion européen après l’obtention du titre vacant EBU par K.-O à la huitième reprise sur le porto-ricain Mariano Hilario. L’année 2015 rime avec désistement de ses adversaires quant à la remise de son titre européen. Initialement il devait rencontrer l’italien Mouhamed n’Diaye, ensuite un autre boxeur italien Giuseppe Brischetto avait été choisi. Mais ce dernier ne s’est pas présenté ni à la conférence de presse ni à la pesée. Le report du combat est fixé au 28 novembre mais il est finalement annulé par son adversaire. Hadillah Mohoumadi boxe toujours le 28 novembre mais ne remet pas son titre européen en jeu dans une rencontre en 10 reprises contre le hongrois Ericles Torres Marin.

La rencontre est diffusée en direct sur la chaine de l’Equipe 21 à partir de 20h30.

Copyright Boxemag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here