Au jeu du tour le plus rapide, Lewis Hamilton (Mercedes) est vraiment le plus fort. Peu importe la monture de ses adversaires, il domine toujours avec autant de talent. 63ème position de pointe pour le Britannique, sa 6ème en Chine. 


Cette fois, le vent du boulet de Sebastian Vettel n’est vraiment pas passé loin. En forme sur l’unique séance d’essais libres du week-end (les séances de vendredi ont été pratiquement annulées en raison du brouillard qui empêchait l’hélicoptère médical de décoller et relier l’hôpital le plus proche), la menace s’est faite encore un plus précise. L’Allemand est parvenu a se hisser à deux reprises en qualifications devant Hamilton.

Lewis Hamilton a du vraiment s’employer pour réussir le meilleur tour en 1:31:678. C’était le cas pour les Mercedes en général que l’on a vu plus à la lutte pour rester devant. Avec ce tour, il efface le précédent record de la piste de Michael Schumacher qui datait de 2004. Vettel se classe deuxième à un dixième de son rival en 1:31:864. Bottas et Raikkonen, les coéquipiers respectifs de Hamilton et Vettel se partagent la deuxième ligne. Bottas ayant perdu la deuxième place au profit de Vettel pour un millième, l’équivalent de 5,9 centimètres de piste.

Les Red Bull sont bel et bien en retrait pour l’instant. Daniel Ricciardo est 5ème à +1,3 seconde de la pole position. Verstappen a eu des problèmes moteur et n’a pas pu passer au delà de la Q1.

Pour les Français, c’est clairement la déception ce samedi. Romain Grosjean est parti une première fois à la faute dans sa première tentative. Il est resté bloqué dans les derniers. Dans sa dernière tentative, il a vu Antonio Giovinazzi se crasher juste devant lui dans le dernier virage. Il a été obligé de lever le pied immédiatement à cause des doubles drapeaux jaunes. Cependant, les commissaires n’ont pas jugé qu’il ait assez ralenti dans le premier et le troisième secteur du circuit. Il a été pénalisé de 5 places sur la grille. Il partira dernier. Esteban Ocon a également été gêné par l’accident. Il n’a pas pu améliorer et se retrouve 18ème.

Quant aux McLaren, sans surprises, elles souffrent du manque de puissance du moteur Honda. C’est l’occasion de souligner l’exceptionnel talent de Fernando Alonso qui s’est arraché pour se placer au 13ème rang malgré les longues lignes droites. Un garçon dévoué, mais pour quels objectifs ?

Classement final :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here