Une Finale inattendue ! Un gagnant inattendu ?

L’affiche de cette finale de la ligue Magnus est une vraie surprise. Epinal a su déjouer la grande équipe d’Anger pour décrocher sa place en finale de la coupe Magnus. Cette année les grosses équipes n’ont pas su trouver la solution pour arriver dans le carré final à l’image de Rouen, Amiens, Grenoble ou encore Briançon. Dire que cette place en finale pour les Spinaliens est de la chance est une énorme erreur puisqu’ils ont rencontré à chaque fois les cadres du championnat. Retour sur leurs résultats pour cette équipe d’Epinal qui a fini 8ème du championnat : Un début de compétition face à Strasbourg, une équipe de même calibre où il aura fallu attendre le cinquième match pour voir Epinal l’emporter. Un Quart de final face à Rouen (qui est du niveau de Paris en ligue 1) s’est terminé par 3 victoires à 1, très belle performance d’Epinal mais catastrophique pour Rouen. Nouveau coup dur pour les demi-finales cette fois, Anger : Anger équipe favorite pour remporter le titre et c’est au bout de 5 matchs que les spinaliens s’imposent difficilement.

En ce qui concerne Gap ce n’est pas une surprise de voir cette équipe en finale de la coupe Magnus après avoir fini 3ème de la saison régulière. Une petite frayeur pour ce début de compétition face aux gothiques d’Amiens. (2 vic à 0 Puis 2-2 pour finir à 3-2).

Mardi 23 et Mercredi 24 mars s’ouvrait la dernière étape pour accéder au titre de champion de France. Un rôle de favori à assumer pour les vosgiens qui ont fini  sur le podium et qui on passé les demi-finales avec facilité (4-1). Pour Epinal il fallait oublier la fatigue, eux  qui ont joué plus de matchs que leurs adversaires. Le Mardi on ouvrait les hostilités, c’est les vosgiens qui semblaient maîtriser le sujet en menant deux fois à la marque, mais c’est finalement les Spinaliens qui s’imposent dans les dernières minutes de jeu grâce à leur buteur Peter Valier.

On s’attendait à une réaction des Gamyo de Gap lors de ce deuxième match le lendemain, mais là c’est véritablement la sanction pour Epinal en terminant ce match sur le score impressionnant de 9 à 0.

On pensait que la coupe avait trouvé son vainqueur après le dernier match mais le cauchemar est vite oublié pour cette équipe Spinalienne qui recevait Gap vendredi dernier. Le match se finit sur le score de 8 buts à 2 lors du troisième match. Après ces trois matchs on ne pouvait plus savoir à quels saints se vouer et c’est Epinal qui confirme avec une deuxième victoire d’affilée 3 buts à 2.

On est à 3 victoires à 1 sachant qu’il suffit d’un match pour les challenger de gagner cette coupe.

Les Vosgiens ont décidé de montrer qu’ils sont toujours en route pour le titre en s’imposant sur leur terrain sans difficultés 3 buts à 1 puis 4 à 2 sur celui d’Epinal.

Dimanche dernier s’ouvrait le septième et dernier match pour tenter de trouver enfin le vainqueur de cette saison fantastique :

Les rapaces de Gap entament bien le match avec l’ouverture du score par Golicic à la 12e min, puis Brett Bartman (en supériorité numérique) accentue l’avance de Gap juste avant la fin du premier tiers temps.

Deuxième tiers temps qui ce veut pour les spinaliens en réduisant l’écart par Maxime Moisard. Sébastien Rohat de Gap redonne une confortable avance avant le troisième et dernier tiers temps.

Dans le dernier tiers-temps, les spinaliens s’offrent un sursis sur une échappée conclue en beauté par Peter Valier, le score est alors de 3buts à 2 (3-2, 4:58), mais Karl Richter  et Mickael Perez éliminent les chances pour Epinal de gagner malgré un dernier but côté spinaliens en fin de match qui ne changera rien. Ce sont Les Rapaces, 3e de la saison qui ont eu le dernier mot et qui remportent le tournoi.

Le Gapençais Teddy Trabichet, sacré meilleur joueur des finales,     pouvait lever la Coupe Magnus dans une Alp’Arena en ébullition.

Gap a été sacré champion de France après sa victoire sur son terrain contre Épinal (5 buts à 2). En étant menés 3 VICTOIRES À 1, ils ont réussi à inverser la tendance et à faire passer par toutes les émotions leurs supporters et toute la France.

Après 40 ans sans trophée le club des Hautes-Alpes remporte son troisième titre après ceux de 1977 et 1978. Côté historique également pour le coach italo-canadien Luciano Basile puisqu’il remporte pour la deuxième fois consécutive le trophée après avoir été sacré l’an passé avec Briançon.

Les supporteurs gapençais sont passés par toutes les émotions lors de   cette finale où il aura fallu jouer les 7 matchs ! Face à de valeureux Spinaliens, 8e de la saison régulière et surprise des play-offs.

Alexis Alapetite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here