Si la victoire de Simon Pagenaud à Long Beach la semaine dernière pouvait paraître opportune, cette fois, elle ne souffre d’aucune contestation. 

Quatrième manche à Barber en Alabama. Simon Pagenaud a enchainé sur une deuxième victoire. Celle-là est la plus aboutie de sa carrière. Après avoir dominé les 80 premiers tours du Grand Prix, les 10 derniers auront été à couper le souffle.

Tout avait très bien commencé pour le poitevin. Il a signé la pole position sur le circuit routier. Le départ a été mouvementé. Un accrochage a vu les commissaire décider de recommencer la procédure. Il s’agit de l’un des concurrents en fond de grille qui a voulu anticiper le départ. Les premiers hectomètres ont été confus, mais le français a solidement contrôlé Will Power qui était second.

Les 80 premiers tours n’ont été que de la maîtrise pour Pagenaud. Tout juste un petit peu de stress quand il s’est retrouvé bloqué derrière le retardataire Connor Daly. Ce dernier refusait de prendre un tour, n’a pas obtempéré sur la présentation des drapeaux bleus qui indiquent le passage des leader. Cela a eu pour conséquence de voir Will Power et Josef Newgarden revenir dans ses rétroviseurs. Mais sur ce circuit, les dépassement sont difficile. Et la menace n’est restée que menace.

Mais entre les retardataires, c’est Graham Rahal qui a surgi. Il a pris la tête de manière autoritaire dans ce qui aurait pu être une grande injustice pour Pagenaud. En dépassant avec un push to pass, le pilote de l’écurie éponyme Graham Racing a touché le français qui s’est retrouvé dans le sable. Les commissaires n’ont décidé d’aucune sanction contre Graham Rahal. Simon Pagenaud allait perdre la course qu’il a brillamment dominé.

La justice est tout de même intervenue en faveur de Simon Pagenaud. A 5 tours de l’arrivée, Graham Rahal, dans un excès de gourmandise, a abîmé son aileron avant en touchant Mikhail Aleshin dans une manoeuvre de dépassement risquée, au même endroit que pour Simon Pagenaud deux tours plus tôt. Avec cet aileron endommagé, il a perdu le rythme et Simon Pagenaud a pu récupérer tranquillement sa première place.

Le français signe donc une très solide victoire, sa seconde pour le team de Roger Penske. Avec deux deuxièmes place et deux victoire, le poitevin se positionne comme candidat sérieux au titre à la fin de la saison.

La course a été plus contrariante pour Sébastien Bourdais. Parti 5ème, il a été pris dans un accrochage involontaire avec Scott Dixon dans les premiers tours. Il a été pénalisé d’un drive through. Il s’est ensuite retrouvé englué au fond du peloton. A l’inverse, Juan Pablo Montoya a réussi une très belle remontée. Parti bon dernier, le colombien a su utiliser toute son expérience pour remonter à la 5ème place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here