Après le terrible accident dont a été victime Fernando Alonso en Australie la semaine dernière, on pourrait s’attendre à ce que le moteur et la boîte de vitesse soient complètements détruites. Pourtant, il semble que les deux éléments n’aient pas subi trop de dégâts. 

Si humainement, nous sommes soulagés que Fernando Alonso s’en soit sorti indemne, techniquement, le pire aurait pu être à craindre. Après avoir regagné le paddock dimanche, le pilote McLaren a regretté que le moteur soit détruit, ce qui l’aurait contraint à utiliser déjà le deuxième bloc propulseur sur les cinq autorisés par le règlement.

Et bien, il semblerait que les dégâts ne soient que visuels seulement. Le moteur n’aurait pas souffert et pourra être réparé. Il sera donc utilisable pour Bahrein. Marca, un journal sportif espagnol chiffre les dégâts à 300.000 euros seulement. Ce sont les points de fixation des suspensions qui sont endommagées.

Le châssis, la boîte de vitesse et le moteur sont réparables sans avoir a être changés. L’espagnol ne subira aucune pénalité sur la grille de départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here