La nuit d’Indian Wells a tenu toutes ses promesses avec la sortie prématurée de deux membres du top 10 : Jo-Wilfried Tsonga (8e) et Andy Murray (1er)


Murray-Tsonga, c’était le quart de finale potentiel de cette partie haute du tableau. Les deux joueurs ont trompé tout le monde, dès leur premier tour, ils prennent la porte.

Andy Murray, numéro 1 mondial, avait l’ambition grande pour Indian Wells ( 1 des 2 M1000 qui lui manque ). Pourtant, le qualifié Vasek Pospisil est passé par là. En deux sets (6-4 ; 7-6), le Canadien s’offre la plus belle victoire de sa carrière. Longtemps blessé, Pospisil revient à son meilleur niveau. Pour Murray c’est un coup dur, après sa défaite prématurée en Australie, le revoilà perdant au premier tour d’Indian Wells.

Même chose pour Jo-Wilfried Tsonga, bien en jambes depuis le début de la saison avec le gain de deux titres, le Français est redescendu sur terre. Dans un match de folie contre l’Italien Fabio Fognini (43e), Tsonga n’a pas résisté aux assauts de son adversaire. Au final, le vainqueur de Rotterdam et Marseille sort par la petite porte en trois manches (7-6 ; 3-6 ; 6-4)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here