La Commission F1 qui réuni les six plus grandes écuries, les motoristes, la FIA et la FOM s’est réuni durant deux jours à Genève. Ils devaient faire le point sur les coûts des moteurs qui étranglent les petites écuries. La menace des moteurs alternatifs low cost avait été dégainée.

Une avancée a été faite, les quatre motoristes proposent des moteurs limités à 12 millions d’euros. Ils pensent parvenir a cette somme en standardisant certaines pièces qui le composent. En échange, ils ont obtenus que ces unités de puissance soient conservées jusqu’à 2020.

Ils avaient jusqu’à vendredi dernier pour propose des solutions. En plus de cette mesure sur les coûts, les quatre motoristes garantissent une fourniture à chaque écuries.

Plus en détail, un moteur coutait jusqu’à 20 millions d’euros soit 14 livres sterling. La réduction tournerait à 12 millions d’euros, soit 8 millions de livres. Pour des écuries comme Sauber, Manor ou Lotus qui ont lutté pour préserver un budget décent, cela représente une première étape pour garantir la présence des dix équipes de 2015 (Renault a racheté Lotus) en plus de Haas qui arrive.

La grille comptera 22 voitures en 2016.

Préserver la présence des écurie est un combat qu’entend mener la FIA a bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here