L’équipe de France continue sa préparation en vue de l’Euro qui se déroulera du 9 au 18 octobre en Bulgarie. La France a posé ses valises à Tours pour une grosse semaine de travail qui s’est achevé hier sur un match contre le Brésil, numéro 1 au rang mondial. La France perd sur le fil 3-2, dans un tie-break qui aura laissé beaucoup de suspens.

La France continue sa préparation afin d’être au mieux préparer pour l’Euro; la France victorieuse de la Ligue Mondiale malgré une seule neuvième place attribué par la FIVB sera forcément attendue par ses adversaires européens. C’est à Tours que l’équipe de France s’est retrouvée pour une nouvelle semaine de préparation mais aussi pour affronter une équipe du Brésil revancharde de la Ligue Mondiale et qui se situe au premier rang mondial.
La France entame un match tout en sachant que rien ne sera simple et qu’il faudra avoir un jeu de très haut niveau pour faire tomber l’ogre brésilien. En effet même si la France a battu le Brésil lors de la Ligue Mondiale, le Brésil reste cependant au rang de numéro 1 mondial. Le Brésil privé de phase finale lors du Final6 à Rio notamment par la France, avait à cœur de prendre sa revanche. Malgré un très bon match des français, c’est le Brésil qui aura su prendre l’avantage dans les moments les plus chauds d’un match de haute performance. La France prend l’avantage dans le premier set avec un premier temps mort technique à l’avantage de français (8-7) puis le Brésil et la France restent au coude à coude mais c’est la France une nouvelle fois qui prend l’avantage (16-15) puis la France creuse un peu l’écart en s’offrant trois balles de set (24-21). Mais sous une grosse pression au bloc de la part des brésiliens et notamment de Lucarelli et Vissotto, la France cède la première manche (24-26).
La France se reprend dans le deuxième set même si, la partie est serrée mais Earvin Ngapteh prend le match entre ses mains. Entre des très bonnes défenses de sa part et de deux aces, les Bleus de Tillie égalisent à une manche partout.

 

La troisième manche a été beaucoup plus serrée et le public de Tours a pu assister à un beau spectacle et encourager  l’équipe de France comme il se doit.. Serré jusqu’au bout certes, mais dans le money-time c’est le Brésil qui a pris l’avantage avec sa qualité de bloc qui a été supérieure à celle des français ce samedi soir. La France ne lâche rien et son duo d’attaquant n’a pas envie de laisser filer ce match aux brésiliens. Auteur d’une très grosse performance samedi soir, Ngapeth (26pts) et Rouzier (21pts) ont fait plier le Brésil dans le quatrième set. Sur un ace de Le Roux et une faute de filet brésilienne, la France domine cette manche 25-16.
Mais les français ont tous donné, et les brésiliens montent en intensité. Faisant cavalier seul tout le long du tie-break devant des français fatigués après une grosse semaine de préparation, les brésiliens se sont vu rattrapés par des français envieux de remporter le match. C’est cependant le Brésil qui remporte le tie-break 15-13, la France n’est pas passée loin et le Brésil a pris une première revanche sur une équipe de France qui l’a éliminée lors de la Ligue Mondiale.
La France retrouvera ce soir, à Coubertin à Paris, le Brésil pour un second match amical; la France aura a coeur de gagner dans la Capitale contre l’équipe de Bernardo Rezende.

Interrogé après le match France/Brésil de Tours, Benjamin Toniutti est revenu sur la place de la France au classement mondial. Rappelons que la France a été classée neuvième de la Ligue Mondiale, seul problème, la France a remporté la Ligue Mondiale. Benjamin Toniutti s’est dit ahuri et a dit au micro de l’Equipe que cela été ahurissant de voir une équipe de Russie qui n’a gagné qu’un seul match remporter plus de point que l’équipe de France qui a remporté 17 de ces 18 matchs de Ligue Mondiale. Une incompréhension de la part de l’équipe de France, que nous tous comprenons. Mais comme nous le savons tous et comme a pu le dire Toniutti, la fédération française n’a aucun poids et n’a aucune puissance à la FIVB. Espérons qu’avec le nouveau président Eric Tanguy présent au match des Bleus hier à Tours, les choses changeront.  Malgré le sentiment de se sentir lésé par la FIVB, Benjamin Toniutti et ses coéquipiers sont « prêts à tout pour aller décrocher une nouvelle médaille internationale ». Les Bleus sont dans la préparation et les Bleus seront prêts pour aller s’installer sur le toit de l’Europe lors du prochain Euro; après une grosse intensité lors de la Ligue Mondiale et de grosse performance de la part de la Team Yavbou, la France sera attendue lors de ce championnat.

Match à venir:
– FRANCE / BRESIL 17h: 6 SEPTEMBRE à COUBERTIN – PARIS. (diffusé sur BeIN).

 

Pour suivre l’actu du volley français, rendez vous ici -> 100% volley-ball français

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here