Emportés par tous les supporters, les français ont bien démarré la rencontre. Seulement, l’écart n’était pas assez important pour envisager un match plus tranquille qu’hier. Les équipes se rendaient la mise des 2 côtés du terrain mais la France parvenait tout de même à mener la rencontre. En effet, les tricolores, bien aidés par les fautes provoquées de Nando De Colo, les tirs marqués de Tony Parker et la travail irréprochable des intérieurs, finissaient le 1er quart de temps sur le score de 17-15. Si la France a bien défendu lors de ces 10 premières minutes, elle n’a pas forcément fait les bons choix en attaque.

Le deuxième quart fut un quart décisif pour les joueurs de Vincent Collet, et pas forcément grâce aux joueurs cadre de cette équipe. Et oui, avec Léo Westermann (remplaçant de Thomas Heurtel, lui même remplaçant de Antoine Diot), Evan Fournier, Florent Pietrus, Joffrey Lauvergne et Charles Kahudi le terrain, aucune différence avec le 5 majeur, voire même une meilleure prestation. Dès son entrée en jeu, Léo Westermann enfile un 3 points. Il est ensuite relayé par Lauvergne qui prend un rebond offensif et qui remet dedans ; s’en suit par une très bonne défense de Florent Pietrus. Tout va pour le mieux pour nos français qui creusent l’écart à la mi-temps : 37-26.la-france-simpose-largement-face-la-bosnie

Au retour des vestiaires, les cadres devaient faire aussi bien que la jeune génération du second quart de temps. Pas la peine de leur dire 2 fois, Tony Parker et ses coéquipiers ont très bien compris le message. De plus en plus àl’aise avec leurs intérieurs, ils ont pu trouver Rudy Gobert et Joffrey Lauvergne de nombreuses fois. Sous les vibrations de l’Arena, les bleus commençaient leur show. Entre les dunks et les contres de la « tour infernale » nommée Rudy Gobert et un magnifique alley-oop entre TP et Batman, c’est tout une salle de basket qui se levaient. Le 3ème quart de temps finissait : 67-36 en faveur des bleus.

Bien que l’écart était maintenant très important, les bleus ont continué leur démonstration ; Westermann enfile son 3ème panier à trois point et Pietrus provoque une faute. A la 33ème minute, Vincent Collé décide (enfin!) de faire rentrer le rookie de l’équipe, Mam Jaiteh ! Charles Kahudi, omniprésent dans cette rencontre provoque une faute. Les bleus réalisent vraiment une belle performance, mais ils ne sont pas tout seuls…l’Arena de Montpellier, très en forme ce soir, s’est mis à chanter la marseillaise ! Les tricolores ont enfoncé les Bosniens après la pause, et c’est sur le score de 81-54 que les bleus l’emporte.

Retrouvez-les lundi pour leur dernier match avant la coupure, face à la Pologne.

 

A noter que ce soir, Tony Parker a failli devenir le meilleur marqueur de l’histoire de l’Eurobasket, il ne lui manquait qu’un point, il faudra donc attendre lundi pour rentrer dans l’histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here