La France débutait ce soir son tournoi qualificatif olympique. Elle avait face à elle, l’équipe russe, championne olympique en titre. Et quel match, quelle intensité dans le jeu. C’est un match de haut vol que nous ont offert les deux équipes. Et la France aura disputé un match somptueux face à la Russie qui n’aura pas réussie à trouver la faille de la « bande de pote » française.

 

211016_CEV-OQM_20160106-221004

 

C’est un premier set au coude à coude qui va débuter entre les deux équipes, mais la France va très vite prendre les devants en empochant le 1er temps-mort technique. Earvin Ngapeth et les siens sont concentrés et ont l’envie d’aller empocher cette première manche. Un set quasi parfait du côté des joueurs de la #TeamYavbou. Et ça déroule côté français tandis que le passeur russe se blesse et est obligé de sortir sur civière. Mais les français ne se laissent pas déstabiliser par cette interruption de match et reste dans les mêmes systèmes de jeu qu’en début de set. Et la France empoche le deuxième temps-mort technique avec désormais 6 points d’avance. Déconcertés, les russes ne s’attendaient pas à un match si compliqué face aux français. Tillie, Le Roux, tous les joueurs brillent lors de ce premier set et c’est un collectif français qui va s’imposer dans cette première manche 25-16 avec soulignons un ace d’Earvin Ngapeth pour clore le set.
La France commence le match de la meilleure des manières, en imposant son jeu. Laurent Tillie peut être fière de ses joueurs qui ont réalisé un set plein en ce début de match.

Ne pas s’avouer vainqueur, tels ont dû être les mots de Laurent Tillie lors de l’inter-set. En effet, dans le deuxième set, les joueurs vont livrer une partie de haut vol. Les équipes vont joueur au jeu du chat et de la souris avec un premier temps-mort technique pour la Russie (8-7) puis le second pour les français (16-15). Mais les choses vont se compliquer pour les français qui vont connaître une petite période de relâchement et les russes vont hausser le niveau de jeu. Les joueurs français vont donc concéder le set malgré le temps-mort pris par Laurent Tillie (21-19) pour tenter de remobiliser ses joueurs en fin de ce set. Les Bleus s’inclinent 25-20 dans cette deuxième manche.

Un collectif qui s’impose dans le troisième set

La France est en difficulté dans ce début de troisième set, avec l’armada russe qui impose son jeu. Mais l’incroyable Earvin relance son équipe dans la partie. Avec la manière, l’équipe de France étouffe les russes qui commencent à s’agacer fortement sur le terrain. Le coach russe dans cette troisième manche ne trouve plus les solutions malgré ses deux temps-morts. Et la France déroule son jeu avec la manière avec un Earvin Ngapeth qui aura été prépondérant dans cette troisième manche. C’est un match de haut vol que nous aurons offert les deux équipes ce soir, avec des séquences de jeu qui viennent d’ailleurs. En confiance, les coéquipiers de Benjamin Toniutti se lâchent plus que dans la deuxième manche avec un jeu digne des plus grands. L’équipe de France serait-elle entrain de devenir l’une des plus grandes équipes mondiales? Une chose est sûre c’est que la #TeamYavbou surprend et séduit match après match. Et aussi formidable soit-elle, la France s’offre la troisième manche 25-17.

 

Ngapeth aura été prépondérant dans ce match. CP: CEV
Ngapeth aura été prépondérant dans ce match. CP: CEV

La France n’est pas loin de remporter la rencontre; et la #TeamYavbou démarre le quatrième set de la meilleure des façons, avec cependant une équipe russe qui élève son niveau de jeu. Ngapeth et les siens remportent le premier temps-mort technique 8-6. A la sortie du temps-mort technique, les français connaissent une petite baisse de régime; très petite puisque ensuite les protégés de Laurent Tillie parviennent à conserver une avance. Mais ils commettent ensuite deux fautes en attaques et les russes ne reviennent qu’à un point de retard. Alors que la Russie revient à égalité, sur une balle phase de jeu, Le Goff contre l’attaque russe et permet à la France de reprendre de l’avance. Kévin Tillie, offre le deuxième temps-mort technique à la France, (16-14). Le coach russe ne sait plus comment trouver des solutions pour stopper l’armada française; ils tentent par tous les moyens de remonter le moral de ses joueurs. Les russes sont en train de craquer et la France fait le double break (18-14). Ne savant plus quoi faire, le coach russe prend comme dernier espoir un challenge qui sera contre lui. Mais les français ne lâchent rien, rien du tout et la France mène de 6 points face au champion olympique. Après un challenge, c’est un temps-mort que prend la Russie pour tenter par tous les moyens d’inverser la tendance. Les russes sont en difficultés mais ne lâchent rien mais l’écart est trop important dans ce match même si la Russie a de la réussite dans cette fin de match. Et Earvin Ngapeth offre six balles de set à la France (24-17). Antonin Rouzier offre le match à la France (25-19).


Pour suivre l’actu du volley français, rendez vous ici -> 100% volley-ball français


 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here