Une nouvelle journée décisive en vu du titre de champion d’Italie avait lieu ce week-end. Avant celle-ci, la Juve comptait 6 points d’avances sur le Napoli. Samedi, les joueurs de Sarri avait la possibilité de revenir à 3 points de la première place en cas de victoire face à l’Inter et ce, avant le match de la Vieille Dame qui avait lieu ce dimanche, face à Palerme.

Mauro-Icardi-Inter-11
Haut les mains ! Photo GazzettaWorld

Sans le meilleur buteur Higuain, le Napoli se devait de l’emporter face à l’Inter pour rester dans la course au titre et surtout pour mettre la pression sur la Juve. Mais face à une équipe Nerazzurra en forme, la tâche ne s’annonçait pas aisée. Et cela se confirme après seulement 4 minutes de jeu après qu’Icardi n’envoie le ballon au fond des filets après un enchaînement contrôle-frappe splendide. Dominateur, l’Inter double même la mise juste avant la mi-temps : Brozovic trompe Pep Reina sur un service de Mauro Icardi, très en jambe. Le Napoli déçoit et c’est seulement à la 89ème minute qu’ils parviennent, enfin, mettre véritablement en danger la défense adverse à coup de passes à une touche. Mais l’action ne déboucher même pas sur un but. 2-0 score final, en cas de victoire face à Palerme, la Juve aurait 9 points d’avances  à 5 journées de la fin.

Pour se faire, Allegri décide d’envoyer son équipe type au charbon et enregistre même le retour de Paulo Dybala qui revient de blessure et débute la rencontre titulaire. Porté par un grand Paul Pogba, la Juve ne va pas faire dans la dentelle. Dès la 10ème minute le français sert Khedira qui s’en va tromper Sorrentino. Le score ne bougera pas pendant une heure de jeu, avant que Paul Pogba n’y aille de son but, 2-0 (71ème). 3 minutes plus tard Cuadrado porte le score à 3-0. Puis 4-0 en fin de match avec Padoin qui vient parachever ce récital. La Juve n’a pas tremblé et creuse l’écart de 9 points avec le Napoli.

A 5 journées de la fin, cet écart semble bien trop important pour être rattraper. Il faudrait, au minimum, quatre contre-performance des turinois combiné à autant de victoire du Napoli. Impossible vous avez-dis ? Difficilement réalisable en tout cas, même si, dans le football, rien n’est jamais acquis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here