md-sport-nba-2016-2017-entete
Crédit: Basket USA

La saison NBA 2016-2017, qui débute dans la nuit de mardi à mercredi, s’annonce passionnante ! Plusieurs grandes questions se posent : les Cavaliers peuvent-ils conserver leur titre ? les Warriors sont-ils désormais invincibles avec  Kevin Durant ? Stephen Curry va t-il remporter son troisième titre de MVP d’affilée ? Qui sera élu Rookie de l’année ?  Petit aperçu des forces en présence à l’aube de cette nouvelle saison …

Les favoris :

Les Cleveland Cavaliers font naturellement figure de favoris puisqu’ils voudront défendre leur titre en juin prochain . Tous les bookmakers américains parient déjà sur une troisième finale consécutive entre les Cavs donc, et les Golden State Warriors . Chose peu surprenante avec l’arrivée de Kevin Durant sur la Baie d’Oakland qui vient renforcer une équipe déjà ultra compétitive composée de plusieurs All-Stars .

Deux épouvantails pour leurs conférences respectives mais il ne faut tout de même pas enterrer trop vite les Spurs de San Antonio qui, malgré le départ à la retraite de la légende Tim Duncan, restent une équipe très expérimentée dans laquelle Kawhi Leonard sera le nouveau patron . Enfin, les Clippers qui ont toutes leurs chances de venir se mêler dans la course au titre si Blake Griffin revient à son meilleur niveau . Une sorte de dernière chance pour la bande de Chris Paul , équipe qui peine à convaincre au fil des ans malgré les nombreux espoirs placés en elle .

 

636078128180924666-usp-nba-golden-state-warriors-press-conference-83190624
Crédit: USA Today

 

Les outsiders :

Dans la conférence Est, plusieurs équipes peuvent venir jouer les troubles fêtes après s’être bien renforcées cet été . C’est le cas des Indiana Pacers qui espèrent retrouver les sommets de leur conférence avec les arrivées de Jeff Teague, Al Jefferson ou encore le français Kévin Séraphin . Les Boston Celtics, déjà auteurs d’une bonne saison l’année dernière, ont pris une nouvelle dimension cet été en signant le deuxième free agent le plus convoité derrière Kevin Durant, l’ancien Hawks Al Horford . On peut dire de même pour les Raptors de Toronto qui, sans trop chambouler leur effectif, restent de sérieux candidats pour défier les Cavaliers de Lebron James. On peut conclure avec la côte est en parlant de deux équipes qui suscitent beaucoup d’interrogations : les New-York Knicks et les Chicago Bulls, deux franchises mythiques auteures d’un très bon recrutement sur le papier avec des noms ronflants comme Derrick Rose et Joakim Noah du côté de la « Big Apple » ,  Rajon Rondo et Dwayne Wade du côté de l’ancienne franchise de Michael Jordan , mais des joueurs fragiles avec parfois des problèmes de comportement .

Du côté de la conférence Ouest , qui risque, comme chaque année , d’être particulièrement relevée, des équipes aux profils différents peuvent venir inquiéter les Warriors et les Spurs . Tout d’abord, le Thunder d’Oklahoma qui compte dans ses rangs un potentiel MVP en la personne de Russell Westbrook et qui voudra certainement prouver qu’il est le vrai patron de cette équipe après le départ de Kevin Durant . Les Blazers de Portland , formation jeune avec peu d’expérience mais pleine de fougue, veulent avoir leur mot à dire tout comme les Houston Rockets avec l’arrivée de leur nouveau coach, Mike d’Antoni , adepte du jeu rapide , qui devraient proposer un basket spectaculaire . Enfin les équipes de « vieux briscards » comme Dallas et Memphis qui se sont bien renforcées avec des joueurs comme Harrison Barnes et Andrew Bogut côté Mavs , pour épauler l’éternel Dirk Nowitzki , et Chandler Parsons côté Grizzlies .

 

 

mqdefault
Crédit: MSG

 

Les équipes du futur :

De jeunes équipes pleines de talents devraient assurer le spectacle cette année même si c’est peut-être un peu tôt pour les playoffs . C’est le cas des Minnesota Timberwolves qui possède l’une des futures stars de la NBA , le rookie de l’année précédente , Karl Anthony Towns qui sera accompagné d’Andrew Wiggins et Ricky Rubio . La franchise des Lakers va démarrer une nouvelle ère sans son icône Kobe Bryant et va donc pouvoir développer ses jeunes : D’Angelo Russell , Julius Randle et le petit nouveau Brandon Ingram . Les Sixers de Philadelphie, habitués des bas fonds de la conférence est , devraient également retrouver le sourire cette saison avec le numéro 1 de la Draft , Ben Simmons , déjà annoncé partout comme le nouveau Lebron James , mais aussi Joel Embiid et Dario Saric , fraîchement arrivé d’Europe .

C’est donc reparti pour une saison qui devrait cette année encore ravir les fans de la meilleure ligue de basket au monde ! ENJOY !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here