La France disputait ce soir son quart de finale face à la Serbie et la #TeamYavbou file en demie-finale du championnat d’Europe. Elle a remporté son match 3-1 en produisant un jeu propre et plus convaincant que ces matchs depuis le début du championnat d’Europe. C’est encore un collectif français qui a brillé ce soir et qui n’a pas tremblé lors de la défaite du troisième set. La France impose son style de jeu, et la France séduit.

C’est la Serbie qui a donné le coup d’envoi de la rencontre avec des deux côtés un six de départ habituel. Les deux équipes se rendent coup pour coup dans ce début de premier set avec un Antonin Rouzier dominant côté français et un Stankovic important côté Serbe. Le premier temps-mort technique est en faveur de la Serbie sur un très bon service qui entraîne la France à faire une mauvaise défense (8-7). Ngapeth puissant ramène la France a égalité avant de voir une phase de jeu serbe. Mais la France continue de coller au score et sur une nouvelle attaque aux 3 mètres de Ngapeth la France égalise à nouveau. La France impose son jeu et accélère pour terminer avec Ngapeth et la France repasse devant (13-12). Sur une mauvaise réception serbe, Ngapeth permet à la France de prendre deux points d’écart et ensuite Le Roux impose sa taille au contre et la France prend une petite avance lors du deuxième temps-mort technique (16-13). Le Roux a bien compris que la France aura besoin de lui au contre et la France conserve ces 3 points d’avance (17-14). Sur une erreur serbe, la #TeamYavbou prend un double break et oblige le coach serbe à prendre un temps mort. Bon temps mort de la part de l’Italie qui marque le point sur une belle phase de jeu. (19-16). Mais Rouzier ne compte pas laisser la Serbie revenir dans le match et perce le contre adverse, à nouveau un double break (20-16). Le Roux a cependant du mal au service alors que c’est un joueur connu pour sa force et ses nombreux aces (20-17). Sur une faute de fil de Kévin Tillie, la Serbie n’est qu’à deux points de la France (20-18). La France commet de nombreuses faute dans le money-time et les coéquipiers de Podrascanin, reviennent à 1 point de la #TeamYavbou; Laurent Tillie prend un temps-mort. Sur une pipe, la Serbie revient à égalité avec les protégés de Laurent Tillie. Sur une attaque de Kévin Tillie et un gros service de Rouzier, la France prend deux points d’avance dans le money-time. Rouzier, le phénomène qui redonne 3 points d’avance aux tricolores (23-20). Sur une fixe de Nicolas Le Goff, les bleus obtiennent 3 balles de set (24-21). Et la France remporte ce premier set sur une attaque de Rouzier omniprésent dans cet manche (25-22).

 

La France après une manche plutôt solide remporte cette première manche. Les bleus sont rentrés dans ce match plus facilement que précédemment, avec beaucoup moins d’erreurs techniques. Les français sont à 55% de réalisation en attaque , et arrivent à contenir les attaques adverses. Grosse pression des français dans ce début de deuxième manche, au service avec un ace de Le Roux (3-2). Malgré un set gagné par les français, les bleus sont à 10 fautes contrairement à la Serbie qui n’ont commis que 3 fautes. Sur une mauvaise réception de Tillie, Grebennikov s’improvise passeur et Tillie perce le contre et c’est Ngapeth qui va contrer le joueur serbe en un contre un (5-3). Sur un gros contre serbe, Ngapeth est battu (7-7). Kovacevic rate son service et offre le premier temps-mort technique à la #TeamYavbou (8-7). Sur une mauvaise réception française, la Serbie passe devant au score (10-9) mais Tillie vient recoller au score avec une grosse attaque (10-10). Rouzier est omniprésent dans ce match et permet à la France d’égaliser (11-11). Les serbes utilisent beaucoup la pipe mais sont sanctionnés avec un mordu (12-11). La solution pour les français est actuellement Antonin Rouzier qui marque deux points de suite (16-14). Et sur un contre de Kévin Le Roux, la #TeamYavbou, la France fait à nouveau double break (19-15). La France rentre dans le money-time et le gère très bien (21-17). La Serbie rate beaucoup de service dans le money-time et la France mène (22-18). Le Goff contre et permet à la France d’être à deux points du deuxième set (23-19). Avec une remontée serbe, Laurent Tillie est contraint de prendre un temps-mort pour calmer la furie serbe. Earvin Ngapeth, offre deux balles de set à la France (24-22) mais la première est sauvée par la Serbie. Et c’est Antonin Rouzier, l’homme du match pour le moment qui offre le set à la France.

La France remporte le deuxième set face à la Serbie et se rapproche de la demie-finale.
La France remporte le deuxième set face à la Serbie et se rapproche de la demie-finale.

Mais comme la veille, la Serbie se réveille dans ce troisième set et les français sont dans une phase de jeu difficile ce qui a obligé à Laurent Tillie de prendre un temps-mort; les serbes prennent les devants (6-1). Les français ne sont pas dans le match et perdent le temps-mort technique (8-2). Le Goff tente de remotiver ses coéquipiers, et ça marche puisque Tillie remporte le point (8-3). Mais la Serbie ne faiblit pas alors que la France est dans un mauvais tempo et n’y arrive pas face à une équipe Serbe qui a élevé son niveau de jeu. Le Roux cependant perce le bloc adverse (11-6). Le match est différent, tant dans le score que dans le jeu. La #TeamYavbou n’est plus dans son match, et Laurent Tillie fait tourner son groupe avec la sortie de Ngapeth pour Nicolas Maréchal. Et après un nouveau point serbe, c’est Kévin Le Roux qui est remporté par Lafitte. Mais les Bleus concèdent le second temps-mort technique 16-7, ceux qui permettra à tous les joueurs de souffler et de se remettre dans le match. Sur une boîte aux lettres, Maréchal concède le 19ème points français et Laurent Tillie prend son second temps-mort (10-20). La rentrée de Nicolas Maréchal est positive puisqu’il apporte de la fraîcheur (22-14). Mais la France échoue une nouvelle fois dans ce set, et la Serbie obtient 10 balle de set et la première est la bonne (25-14).

 

La Serbie se réveille et remporte la troisième manche.
La Serbie se réveille et remporte la troisième manche.

La France retrouve ses automatismes dans cette quatrième manche en dominant les serbes, ce qui les obligent à prendre un temps-mort pour stopper la spirale des français. Mais les français comptent rien lâcher et remporte le premier temps-mort technique 8-5. Et Rouzier rentame la partie avec un ace et un double break pour la France. La France retrouve son niveau de jeu des deux premiers sets et domine la Serbie. Le coach serbe est obligé de prendre un temps-mort 19-14. La France est solide (22-17). LE ROUX SORT SON ACE AU MEILLEUR DES MOMENTS, ET UN DEUXIEME et offre 7 balles de match à l’équipe de France (24-17). Sur une phase de jeu exceptionnel et un Ngapeth sensationnel en défense, la Serbie grappille des points avant que Laurent Tillie demande un temps-mort (24-20). Temps-mort gagnant pour l’équipe de France qui file en demie-finale du championnat d’Europe. Une première dans l’histoire de l’ère Laurent Tillie.

MAIS QUELLE EQUIPE DE FRANCE!!!!! L’équipe de France écrit un peu plus son histoire et la France séduit; les supporters français présents en Italie ont pu assister à un match de haut vol une fois de plus et la France prend confiance en enchaînant 4 matchs mais surtout 4 victoires. L’aventure se poursuit donc pour une  #TeamYavbou qui affiche bonne humeur et beau jeu. Les Bleus veulent donc écrire une belle page du volley-ball français et se hissent en demie-finale.

La France célèbre sa victoire et se hisse en demie-finale.
La France célèbre sa victoire et se hisse en demie-finale.

LE JOUEUR DU MATCH: ANTONIN ROUZIER. 

Antonin Rouzier est l’homme du match. Malgré un set concédé par la France face à la Serbie, Antonin Rouzier a été très exceptionnel dans ce match. 20 points pour lui dans ce match à 50% à l’attaque et 2 aces. Antonin Rouzier, important à l’attaque, mais aussi important en défense comme au bloc, a fourni un match plein. Antonin Rouzier est très important depuis le début de la compétition mais il est aussi important de souligné la belle performance une fois de plus du collectif français et même du banc français car Laurent Tillie a effectué lors de ce match quelques changements. Antonin Rouzier aura encore le temps de se montrer dans ce championnat d’Europe puisque l’équipe de France continue l’aventure européenne et file en demie-finale du championnat d’Europe. Une fois de plus, quatre joueurs français termine à plus de dix points mais Rouzier a montré la voie.

Antonin Rouzier (numéro 4) termine meilleur marqueur de la rencontre.
Antonin Rouzier (numéro 4) termine meilleur marqueur de la rencontre.

L’EQUIPE PARLONSSPORTS SOUTIENT LA #TEAMYAVBOU.

TEAMYAVBOU ENSEMBLE

Pour suivre l’actu du volley français, rendez vous ici -> 100% volley-ball français

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here