Hier soir l’Angleterre était confrontée à l’Australie pour le deuxième match de poule. Un match qui fut très dur à encaisser pour le XV de la Rose mais aussi pour tout le peuple anglais. En effet, deux raisons sont valables pour parler d’humiliation dans ce match ; premièrement, c’est la première fois de l’histoire de l’Angleterre que les anglais se font éliminés avant les phases finales. Deuxièmement, l’Angleterre étant le pays organisateur, c’est la première fois que l’équipe du pays organisateur se fait éliminée dès les phases de poule. Un vrai coup dur pour toute une nation. Résumons le match.

Les australiens ont été présents dès le début du match, avec 80% de possession dans les 10 premières minutes, avec une agressivité défensive très importante. Tout le monde s’attendait à ce que l’Australie soit là au niveau des mêlées, pas manqué, ils ont répondu présents. Ce fut un match parfait pour les australiens, surtout dans les 50 premières minutes, juste le temps de plier le match. Les anglais étaient vraiment inexistant dans cette partie…Malgré leurs 20 minutes d’orgueil avec un petit retour au score grâce à Stuart Lancaster, Anthony Watson et Owen Farrell (20-13 à la 65ème minutes), les Wallabies n’ont pas voulu les laisser s’emballer et c’est en toute fin de match que Matt Giteau s’est offert un dernier essai, ce qui enfonça encore plus le clou côté Anglais.  bernard-foleyadrian_dennis_afp

Les anglais voulaient écrire l’histoire de son sport cette année ; ils l’ont sans doute fait, mais pas de la manière dont ils le souhaitaient.
Le joueurs du match qui est à retenir c’est bel et bien Foley. Effectivement, si Giteau n’avait pas inscrit le dernier essai, Foley aurait mis tous les points du match. Avec une très bonne lecture de jeu, du sang-froid et une grande maîtrise de tout ses faits et gestes, Foley a réalisé un match parfait !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here