L’actuel 15ème mondial au classement ATP réalise un parcours héroïque lors de l’édition 2015 de Roland Garros. Il affrontera en demi-finale Stan Wawrinka pour une place historique en finale du tournoi de la Porte d’Auteuil. Zoom sur les chances de notre Jo de remporter Roland Garros cette année.

Jo-Wilfried Tsonga tient en lui les derniers espoirs français...
Jo-Wilfried Tsonga tient en lui les derniers espoirs français…

         Parce qu’il revient de très loin

 

21 novembre 2014. Jo-Wilfried Tsonga vient de s’incliner en 4 sets contre Stan Wawrinka lors du match 1 de la finale tant attendue de la Coupe Davis 2014. Blessé physiquement et très certainement aussi mentalement, le joueur français n’est pas aligné le lendemain contre Roger Federer. Une défaite et de nombreuses critiques plus tard, le natif du Mans se retire petit à petit du devant de la scène. Cinq longs mois après, retour fin mars de Jo pour le tournoi ATP de Miami. Il est alors en reconstruction et se fait éliminer rapidement du tournoi au 3ème tour contre son compatriote Gael Monfils. Et sa préparation jusqu’à Roland Garros ne sera fait que de « déceptions » telles qu’à Miami. C’est donc un Jo-Wilfried Tsonga fragile et changé qui se présente à Paris fin mai. A présent numéro 3 dans la hiérarchie des tennismen français, Tsonga est perçu comme un outsider de Roland Garros 2015, qui marque réellement le début de sa saison 2015.

       Il a réalisé un début de tournoi parfait

 

Depuis son entrée en lice dans le tournoi du Grand Chelem, Jo-Wilfried Tsonga fait son petit bonhomme de chemin. Il monte en puissance petit à petit. Au premier tour, c’est un Tsonga facile et sûr de son jeu qui se présente devant le joueur suédois Christian Lindell, issu des qualifications, et qui ne fera que de la figuration devant Jo. Victoire en 3 sets et 1h32 de jeu (6/1 6/2 6/2). Tsonga est rassuré et son tournoi est lancé. Même punition au deuxième tour pour son adversaire, Dudi Sela israëlien et 91ème mondial, qui ne fera pas long feu sur le court. Victoire du français en 3 sets 6/4 6/1 6/1. Big Jo est parti et le troisième tour sera également franchi sans difficulté contre Pablo Andujar, 42ème mondial. Victoire en 3 sets une nouvelle fois. C’est donc un Tsonga en confiance qui se dresse devant un mur, Tomas Berdych, le 4ème mondial.

              Son mental, une arme manquante retrouvée

 

Jo-Wilfried Tsonga entame parfaitement son huitième de finale contre le géant tchèque. Les deux premiers sets sont parfaitement maîtrisés (6/3 6/2). Berdych est agacé, ne sait plus où il est, on pense même que Jo va le finir en 3 sets. Car oui, Tsonga a eu la permission de servir pour le gain du match (5-4). Berdych revient, débreak, et remporte le tie-break au mental (6/3 6/2 6/7). Mené 1-3 dans le 4ème on pense même que, comme souvent, le Manceau va craquer.. Mais JWT a changé ! Il remporte le match en 4 sets, et devient le dernier français rescapé du tournoi. Au mental. Ce qui lui a toujours cruellement manqué auparavant. Ces 5 mois d’absence et de reconstruction lui ont donc été bénéfiques.

              Sa victoire contre Nishikori, un tournant ?

Le quart contre Nei Nishikori confirme sa forme et son état de grâce retrouvée. Mais que ce fut dur pour le numéro 3 français. Dominant, ultra-dominant, lors des deux premiers sets (6/1 6/4) on pensait entrevoir les demi-finales assez facilement pour le français. Mais un évènement a failli tout changer. Interrompu 38 minutes à cause d’un effondrement du matériel (ne causant que des blessés légers), le match a totalement basculé. Le japonais, numéro 5 mondial, remporte les 3 et 4ème sets. On se dit alors que Jo va perdre le match en 5 sets. Mais voilà, Tsonga s’est forgé un mental de champion et s’est comporté comme tel. En véritable héros, il remporte le 5ème et ultime set et se permet une deuxième demi-finale à Roland dans sa carrière.

               Parce que Roland est son jardin

 

Effectivement, Roland-Garros aime Tsonga et Tsonga aime Roland-Garros. Chouchou du public, Tsonga a réussi cette année à faire chavirer le public parisien. Avec ces deux performances remarquables contre Berdych et Nishikori, la France a retrouvé en Tsonga celui qu’elle a toujours attendu. Car il est vrai que depuis 2008 et sa finale en Australie puis une parenthèse magique à Roland déjà en 2013 avec une demi-finale, JWT a toujours été considéré comme un éternel espoir. Membre des 4 mousquetaires avec Gasquet, Monfils et Simon il est peut être le seul à pouvoir se sublimer en Grand Chelem. En tout cas, après ce tournoi, il redeviendra certainement numéro 1 français et surtout numéro 1 dans le cœur des français qui aiment le tennis. Et en attendant et pour conclure cette fabuleuse histoire, espérons une accession en finale. Il faudra pour cela franchir l’obstacle Stan Wawrinka.

En tout cas, l’édition 2015 de Roland est une édition réussie pour Jo-Wilfried Tsonga. Manque plus qu’à confirmer, et à nous prouver qu’il peut franchir un cap, à tout juste 30 ans. N’ayons pas peur de le dire, c’est l’année où jamais pour Jo de graver son nom à jamais dans l’histoire de Roland-Garros et plus globalement dans l’histoire du tennis français.

Maxime Valade

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here