Après le succès du Real, l’Atlético Madrid n’avait pas le droit à l’erreur et il a répondu présent contre Malaga (1-0), même si la copie a été brouillonne ce samedi à Vicente Calderon. Les Colchoneros se sont imposés grâce à un but d’Angel Correa (62e) qui leur permet de prendre provisoirement les commandes de la Liga, en attendant la prestation du Barça, désormais sous pression.

Cocoréa

Les Colchoneros ont longtemps tâtonné  malgré un onze de départ type. Certes dominateurs, ils ont d’abord multiplié imprécisions et mauvais choix dans la surface andalouse. C’est ainsi qu’ils ont gaspillé leurs bonnes occasions en première période, à l’image de cet immense raté de l’international français Antoine Griezmann, laissé seul au second poteau  mais incapable de cadrer.

Ils doivent surtout leur victoire au bon coaching de Diego Simeone, par ailleurs interdit de terrain en seconde période après le lancement d’un ballon depuis son banc en plein contre de Malaga avant la mi-temps.

Grand animateur et fin technicien, le jeune talentueux argentin Angel Correa s’est ainsi régalé en se promenant dans la défense andalouse. Moins de cinq minutes après son entrée, c’est lui qui a libéré le peuple Colchonero en deuxième période. Le tout d’une belle frappe du droit, au milieu de la défense andalouse, pour le huitième but de la saison de ce joker de luxe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here