L’Australie rejoint la Nouvelle-Zélande en finale après sa victoire en demie face à l’Argentine (29-15). Les Australiens ont  dû batailler jusqu’à la fin pour se défaire de Pumas très accrocheurs à Twickenham. Les Argentins, eux, regretteront leur manque d’expérience en début de rencontre.

Après un premier quart d’heure compliqué pour les Pumas (deux essais encaissés) le match s’avérais compliqué pour eux  Les sorties sur blessure de l’ailier Imhoff et du capitaine Creevy  enfonçaient les argentins dans le doute.

Car en face, Stephen Moore et ses coéquipiers ne sont pas du genre à laisser passer de telles opportunités de retrouver les All Blacks en finale. Cette qualification n’a pas été une partie de plaisir pour les hommes de Michael Cheika. Les Argentins sont restés au contact tout le match, se montrant dangereux par certains moments par l’intermédiaire de Cordero ou Bosh.  L’artificier Nicolas Sanchez s’est chargé de passer les points au pied à chacune des opportunités qu’il a eu (5/5).

A sept points seulement devant au tableau d’affichage, les Wallabies commençaient à trembler pendant que les Pumas lâchaient leurs dernières forces dans la bataille. La délivrance est finalement venue d’une course chaloupé  de Drew Mitchell en toute fin de rencontre, conduisant au troisième essai d’Ashley-Cooper (71e). Au terme d’une demie qui a encore tenu toute ses promesses au niveau du spectacle, du suspense et de l’intensité. Le monde du rugby peut remercier les Argentins d’avoir mis de la folie dans cette Coupe du Monde.

Hasta luego Amigos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here