On l’annonçait comme le futur crack du football français, certains le comparaient même au grand Zinedine Zidane, mais désormais, à 28 ans, Yoann Gourcuff a disparu du football européen et même français. Retour sur un talent précoce, mais qui n’a jamais totalement éclot.

Ses débuts

A 15 ans, le natif de Plœmeur (Morbihan) intègre le centre de formation du Stade Rennais, club dont l’équipe première de l’époque était sous les ordres de son père, Christian Gourcuff. En 2003, alors âgé de 17 ans, Yoann Gourcuff marque sur coup franc en finale de la coupe Gambardella (coupe de France des jeunes) et offre ainsi la victoire aux siens. Dès lors, plusieurs clubs lui font les yeux doux, notamment l’Ajax Amsterdam, mais il décide de rester dans son club formateur, surement bien conseillé par son père. Ses débuts en Ligue 1 se feront l’année suivante, mais ce n’est que lors de la saison 2005-2006 que son talent va réellement être reconnu aux yeux de tous, et particulièrement du Milan AC, qu’il rejoindra la saison suivante pour 4,5 millions d’euros.

Yoann Gourcuff après son but en finale de la coupe Gambardella contre Strasbourg (4-1)
Yoann Gourcuff après son but en finale de la coupe Gambardella contre Strasbourg (4-1)

Au Milan, Gourcuff est annoncé comme un futur grand nom du ballon rond par la presse italienne. Mais face à une concurrence telle que celle du club milanais de l’époque avec ses Kaka, Seedorf, Gattuso et autres Pirlo, il n’arrivera jamais a vraiment s’imposer au sein des Rossoneri et sera donc prêté avec option d’achat, à sa demande, dans un autre club pour avoir plus de temps de jeu, en l’occurrence les Girondins de Bordeaux.

L’éclosion d’un diamant brut

Sa première saison au sein de l’effectif entrainé par Laurent Blanc est excellente.  Il mettra 12 buts, dont un contre Paris qui lui vaudra le trophée UNFP du plus beau but de la saison en Ligue 1, et participera activement au titre de champion de France des joueurs Bordelais. Il sera même nommé dans la liste des 30 joueurs postulants au célèbre Ballon d’Or. De plus, au cours de cette saison, il sera appelé pour la première fois avec l’équipe de France par Raymond Domenech, sélectionneur de l’époque. Avec les Bleus, il mettra ce splendide but contre la Roumanie, où il frappe de 35 mètres et catapulte le ballon qui heurte la transversale avant de finir au fond des filets. A la fin de cette saison 2008-2009, le club Girondins décide de lever l’option d’achat et d’acquérir le joueur pour plus de 13 millions d’euros.

Le début des problèmes…

Sa deuxième saison chez les Girondins de Bordeaux sera plus compliquée. Yoann Gourcuff est victime de plusieurs blessures, notamment aux adducteurs. Il terminera la saison avec seulement 6 buts, alors que les dirigeants Bordelais attendais plus de l’ancien Milanais. Mais pas de quoi décourager l’Olympique Lyonnais, déjà intéressé par le numéro 10 quand il était encore au Stade Rennais. Le club de Jean Michel Aulas déboursera 22 millions d’euros + 4 millions de bonus pour s’attacher les services d’un joueur qui, il espère, va porter hautes les couleurs du club Lyonnais, alors engagé en Ligue des Champions. Mais le président Lyonnais va être déçu… Comme l’année précédente, Gourcuff sera victime de plusieurs blessures, il n’arrivera pas à retrouver le niveau de jeu qu’il avait lors de sa première saison à Bordeaux. Il terminera la saison avec seulement 4 buts toutes compétitions confondues. Malgré ses prestations peu convaincantes, le meneur de jeu sera dans la liste des 23 joueurs participants au mondial en Afrique du Sud. Un mondial dont il jouera seulement contre l’Uruguay (0-0), et en se montrant, à l’image de l’équipe de France à cette coupe du monde, faible dans le jeu. Mais les pépins physiques vont se répéter la saison suivante puis les saisons suivantes jusqu’à maintenant, 5 ans après sa signature à l’OL. Le joueur va enchainer les blessures, malgré les changements de staff médical au sein du club Lyonnais. Il marquera seulement 15 buts en quatre saisons. Mais le plus grave, ce n’est pas son faible nombre de buts marqués, c’est que l’ex-Bordelais n’a joué que 50% des rencontres depuis ces quatre saisons. Encore plus grave, le joueur ne semble pas être seulement blessé physiquement, mais bel et bien mentalement. Ses blessures mettent étrangement beaucoup plus de temps à se résorber avec lui qu’avec d’autres joueurs, de quoi rendre dingues les membres du staff Lyonnais, mais aussi Jean Michel Aulas, qui déclarera en cette fin de saison : «Ca va s’arrêter, oui. C’est avec un peu de nostalgie. C’est un grand joueur qui n’a pas su s’intégrer. La plus belle chose qui aurait pu lui arriver aurait été qu’il démontre qu’il soit un grand joueur avec nous. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour lui, c’est vrai». Alors quelle sera la prochaine destination de Yoann Gourcuff ? Ce n’est pas facile à dire…

Gourcuff, toujours plus proche des soigneurs de l’OL…
Gourcuff, toujours plus proche des soigneurs de l’OL…

Quel club pour se relancer ?

On a beaucoup parlé d’un retour à Rennes, club qui l’a formé et donc dont il connait parfaitement le fonctionnement. L’entraineur du club Breton, Philippe Montanier, serait très heureux de l’ajouter à son effectif pour la saison prochaine, « J’aime beaucoup le joueur, avoue-t-il. Il m’a toujours fait très bonne impression. Il a certainement d’autres propositions, mais c’est un joueur qui pourrait nous apporter. Le Stade Rennais est un club qui pourrait lui permettre de se ressourcer». Mais les Rennais ne sont pas les seuls sur le coup. Willy Sagnol, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, se réjouirait lui aussi de pouvoir compter sur Gourcuff. Le meneur de jeu pourrait aussi faire un retour en Italie. En effet, Naples serait sur les rangs. L’agent de Gourcuff se serait même déplacé pour rencontrer les dirigeants du Napoli. Mais est-ce une bonne chose de retourner dans un aussi grand club que cela ? Gourcuff fera son choix, un choix qui sera déterminant pour la suite de sa carrière, car à bientôt 29 ans, le Breton n’a plus le droit a l’erreur…

Vincent Gobet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here