Le Grand Prix d’Italie serait en passe d’être sauvé. Cela fait plusieurs mois que plane la menace d’une suppression de l’Autodromo Nazionale di Monza du calendrier de la F1. Ce Grand Prix, bien que populaire avec les Tifosi fans de Ferrari ne fait plus recette aux yeux de Bernie Ecclestone. Plusieurs réunion se sont déroulée entre Bernie et les différents acteurs politiques italiens dont le premier ministre Matteo Renzi pour parvenir a une solution.

L’Automobile Club d’Italie ne pouvait jusque là pas intervenir pour financer l’organisation du Grand Prix d’Italie. Une loi dite loi de Stabilité veille au maintien des finances des régions italiennes. Ce sont des deniers publics qui aurait été utilisés.

Mais dans un contexte de crise financière majeure en Europe, la priorité est d’assurer notamment le fonctionnement des services publics, le paiement des retraites et tout ce qui permet le fonctionnement de l’Etat. Le gouvernement italien est parvenu a un accord afin que la loi de stabilité soit amendé par le parlement. Cet amendement pourrait être adopté avant Noël. Un contrat de sept ans est dur la table de Bernie Ecclestone. Avec cet argent disponible, ce contrat pourrait enfin être négocié et signé par les différentes parties. Le Grand Prix d’Italie serait assuré jusqu’à l’année 2023.

Sticchi Damiani,  président de l’ACI se réjouit de l’évolution du dossier. « Ce changement a été décisif et le travail le plus important est maintenant effectué. » L’avenir du Grand Prix semble ainsi s’éclaircir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here