Le premier grand choc en Bundesliga a eu lieu ce week end à l’occasion de la huitième journée de championnat, le grand Bayern Munich affrontait l’outsider de ce championnat, le Borussia Dortmund, retour sur ce sommet qui a tenu toutes ses promesses.

 

bayern-munchen-v-borussia-dortmund-2015-16-bundesliga-4k-wallpaper

Bref résumé du match

Comme à son habitude le Bayern prend le jeu à son compte dés le début du match, mais lors d’un long ballon en direction de Pierre-Emerick Aubameyang qui part affronter Neuer en face à face, Alaba se met à la faute avec un tirage de maillot sanctionné par l’arbitre. Tout le monde pense alors au carton rouge puisque l’autrichien était de loin le dernier défenseur, or l’arbitre sors seulement le carton jaune, une décision qui a peut être fait basculer le match même si ce Bayern la pouvais gagner en infériorité numérique.

Les deux équipes vont plutôt faire jeu égal jusqu’à la 26ème minute et l’oubli de Piszczek sur le côté gauche qui couvre Müller du hors jeu, l’allemand va dribbler on ne sait comment Bürki, sorti un peu loin de ses buts, et va éviter le retour de Piszczek et Bender pour ouvrir le score.

A peine dix minutes après Thomas Müller converti un pénalty logique et donne alors deux buts d’avance aux bavarois. On pense logiquement que le match est plié mais c’était sans compter sur le renard des surfaces qu’est Aubameyang qui réduit l’écart avant la mi-temps d’un plat du pied plein de sang froid.

Au retour des vestiaires le Bayern accélère et fait craquer le Borussia, ce sont 2 anciens de la maison jaune qui vont tuer Dortmund, Lewandowski auteur d’un doublet ( 46′, 58′) et Mario Götze (66′) donnent un avantage définitif au Bayern qui sera inquiété quelques fois mais Dortmund a manqué de réalisme, bien découragé par un Neuer présent quand il le fallait.

Scrore Final Bayern 5 – 1 Dormtund

 

Le duel du match 

0,,18757280_303,00

Comment parler de ce choc sans parler de ces deux attaquants qui font trembler les défenses d’Europe. Le duel entre Pierre-Emerick Aubameyang et Robert Lewandowski a été remporté logiquement par le Polonais qui aura permis au bavarois de faire la différence en tout début de deuxième mi-temps. Le gabonais a été exilé sur le côté droit pour ce match avant de finir le match en pointe, provocateur et efficace il aura permis à l’équipe d’y croire.

Deux styles différents sur ce match, Aubameyang devait créer, demander, faire des efforts pour pouvoir exister  dans ce match alors que Lewandowski était le point de fixation d’une équipe avec la possession du ballon en sa faveur.

Le duel de buteur se poursuit toute la saison, ils n’ont pas fini de nous faire rêver…..

 

Les Tops

L’attaque bavaroise –  Même contre l’une des meilleures défenses du championnat le Bayern n’a pas eu de difficulté à se procurer bon nombre d’occasions avec 5 buts à la clé, le trio Müller, Lewandowski, Douglas Costa semble se connaitre par cœur désormais.

L’état d’esprit de Dortmund – Dés le début du match le Borussia a été de l’avant mettant en danger les bevarois, leur ambition offensive a rendu ce match très vivant, ce fût un régal d’être devant ce match grâce à l’envie de jouer de Dortmund qui n’a jamais fermé le jeu.

 

Les Flops

Marco Reus – Forcément on attendait beaucoup de l’international allemand dans ce choc, malheureusement acun éclair ne viendra de Reus qui à l’image de son début de saison est poussif malgré des qualités évidentes !

Henrick Mkhitaryan – L’homme en forme de ce début de saison s’est complétement éteint dans cette rencontre, des ratés dans le dernier geste il a même commis la faute qui entraine le pénalty du Bayern.

 

Les chiffres

7- C’est le nombre de points d’avances du Bayern sur son dauphin le Borussia Dortmund, de quoi penser que le Bayern sera champion sans difficulté cette année encore.

8- C’est le nombre de matchs consécutifs durant lesquels Aubameyang a marqué au moins un but, un record dans l’histoire.

 

Le spectacle aura été au rendez vous pour ce sommet allemand qui a vu le bayern s’envoler ( définitivement) au classement après seulement huit journées, quoi qu’il en soit suivez ce championnat au spectacle garanti.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here